« On a une réelle volonté de moderniser un peu les choses »

Du côté des sanctuaires, ça commence à bouger. D’après le vice-recteur du site, il y a une réelle volonté de déplacer le curseur, de s’ouvrir vers l’extérieur.

A.M.
 Voilà une projection du site tel qu’il pourrait être après le gros chantier de rénovation. Tout serait plus vert, moins austère, plus accueillant.
Voilà une projection du site tel qu’il pourrait être après le gros chantier de rénovation. Tout serait plus vert, moins austère, plus accueillant. ©- 

Outre le réaménagement en profondeur du site, d’autres projets sont dans les cartons. "Notre objectif, c’est de faire revenir les pèlerins. Même si cette année n’est pas significative, les gens sont revenus après le Covid. On a eu du monde, confie l’abbé Stéphane Décisier. Mais pour la suite, on ne veut pas juste se contenter d’attendre les gens. On veut créer des événements et les attirer aux sanctuaires. On a imaginé un calendrier d’activités." Il ajoute: "On commence à s’ouvrir. On a organisé un premier concert récemment. On a reçu Natasha St-Pier dans la basilique. Elle était ravie, même s’il faisait un peu froid pour la saison. Hugues Aufray devrait venir en mai et on est en tractation avec Laurent Voulzy. Ces artistes ont une dimension spirituelle qui n’est pas en contraste avec le lieu. Ce qui reste un critère important pour nous."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...