Rétro 2022 en province de Namur : juillet

Replongeons-nous dans l’actu de juillet 2022 : de grands travaux sont lancés à la base aérienne de Florennes, des chirurgiens namurois réimplantent l’avant-bras d’un jeune homme, les médiévales attirent 10 000 personnes.

Pierre Wiame

Le dossier : La base aérienne de Florennes entre dans une grande phase de travaux

Des travaux à la base aérienne de Florennes.
Des travaux à la base aérienne de Florennes. ©EDA

Le 4 juillet, la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, ouvre officiellement le chantier de construction d’un bâtiment devant accueillir les nouveaux drones de l’armée belge, sur la base aérienne de Florennes.

L’investissement est évalué à 25,7 millions d’euros.

Cette infrastructure pourra loger quatre drones MQ-9B d’une envergure de 24 mètres. “Ils seront à la pointe de la technologie, équipés des meilleurs capteurs pour effectuer des reconnaissances à une altitude sûre, surveiller des zones et collecter des informations, explique le colonel Philippe Goffin, alors commandant de la base aérienne. Avec l’arrivée de ces drones, nous faisons un grand pas en avant dans l’intérêt de la sécurité des militaires et de notre pays. Ces drones nous permettront de recueillir quantité d’informations et de renseignements supplémentaires, ce qui facilitera l’exécution de nos missions tout en les rendant plus sûres. Cette capacité améliorera la position informationnelle de notre pays à la fois dans un contexte international et national.”

Des années de travaux à Florennes

“C’est un moment important, une étape symbolique, le début d’une rénovation complète de notre base, se félicite le colonel Philippe Goffin. Avec les MQ-9B et les F-35, c’est toute la base de Florennes qui sera transformée en quelques années. Avec de belles perspectives d’avenir. Les recrutements sont d’ailleurs en cours.”

D’énormes travaux attendent en effet les militaires florennois, pour équiper la base de manière à pouvoir accueillir la flotte de F-35 également. Pour ce faire, une deuxième entrée a été remise en service, le long de la route Philippeville-Dinant. 

Quant aux drones, ils ne seront finalement pas quatre, mais six. Le projet devra donc être adapté ! P.L.


Le chiffre

9 raisons pour la minorité politique de voir que Jemeppe-sur-Sambre vit des heures sombres. Dévoilée en juin, l’affaire de l’appartement bradé à la Côte a comme allumé une mèche et poussé les adversaires du collège à enfoncer le clou et à tirer tous azimuts.


L’actu du mois en bref

Désarroi Le 15 juillet 2021, la Lesse, la Lhomme et la Wamme ravageaient Rochefort et Jemelle. Un an plus tard, le désarroi est toujours là et des logements modulaires accueillent des sinistrés.

Une opération rare A Namur, des chirurgiens réalisent une opération complexe en réimplantant l’avant-bras d’un jeune homme, arraché par une machine agricole.

Jean Legrand 2Oeanniversaire du décès de Jean Legrand, caricaturiste durant 60 ans du journal Vers L’Avenir. Autre 20eanniversaire : celui du festival Esperanzah à Floreffe. À la Citadelle de Namur, le 30 juillet, le motocross a célébré son 75eanniversaire.

Place Léopold Début juillet, ça roule enfin dans tous les sens, et les bons, sur la place Léopold, réduite pendant les trois ans du chantier à un Tetris routier.

La Louisiane désinvitée

Mieux vaut tôt l’annoncer : La Louisiane ne sera pas comme prévu l’invitée des Fêtes de Wallonie, pour avoir piteusement rebondi sur la liberté de choisir offerte par la Cour Suprême et décrété l’interdiction de l’avortement.

Sur le plan patrimonial, à Namur, la Halle Al’Chair resplendit enfin. L’édifice du XVIe siècle était en travaux depuis 2019. En 2023, on rénovera l’intérieur.

Brutalisme Le bourgmestre Maxime Prévot s’oppose à la préservation du bâtiment du C&A alors qu’une pétition la réclame pour être vitrine à un style architectural peu répandu : le brutalisme.

Molignée Mettet, Anhée, Florennes et Onhaye lancent un projet de parc naturel de la Molignée.

Ils iront au parc A Auvelais, le projet d’aménagement du parc des Générations, en lieu et place du parc privé Orès, a désormais un boulevard devant lui pour se réaliser. Le gouvernement wallon a en effet rejeté le recours d’un opposant. Les travaux sont en cours.

Elle tue sa mère À Charleroi, une femme de 74 ans, en phase terminale de cancer, a empoisonné sa mère âgée de 96 ans. Raison invoquée: fusionnelle avec celle-ci, elle s’inquiétait de ce que deviendrait sa mère après sa mort.

Au feu A Pontaury (Mettet), le 3 juillet, un incendie ravage comme une traînée de poudre six appartements de la société de logements publics La Dinantaise, heureusement sans faire de victimes. Un désastre causé par une cigarette. Autre gros incendie qui a ému : à Vitrival (Fosses), le 15 juillet, rue Jean Dor, des mains criminelles ont lancé une bombe artisanale dans la maison d’un couple sans histoire. Tout a été détruit.

Du gaz bio à Mettet Le feu est vert pour la PME Walvert. Elle a reçu son permis de construire une unité de bio-méthanisation à Biesmerée, en pleine campagne. Mise en service en septembre 2023.

A Sombreffe, les langueurs de l’été n’empêchent pas la minorité politique de quitter la table du conseil, qui n’a pas pu se tenir. Le bourgmestre Bertrand y voit une obstruction à la démocratie.


La citation du mois :

“L’été est extrêmement chaud et sec. Il y a recrudescence des feux de broussaille. Une conséquence directe du réchauffement climatique.” Marc Gilbert, commandant de la zone de secours Val de Sambre.


L’image du mois :

Les médiévales à la Citadelle de Namur.
(copyright: Vincent LORENT) 02/07/2022, citadelle de namur, médiévales ©EDA

Les Médiévales. Ce fut l’événement (bisannuel) majeur de ce mois de juillet à la Citadelle de Namur. Un retour flamboyant titrions-nous. Et à juste titre puisque plus de 10 000 visiteurs se sont plongés dans une effervescence résolument moyenâgeuse, à travers des spectacles fracassants et dans le village médiéval reconstitué avec un souci de vérité historique.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...