Rétro 2022 en province de Namur : juin, les prémices du Westendegate

L’actu de juin, c’est : les prémices du Westendegate à Jemeppe-sur-Sambre, l’annulation du Verdur à Namur et le décès de Sarah Balthazart, la directrice de l’école fondamentale Sainte-Marie de Suarlée et Flawinne.

Vincent Desguin

Le dossier : La vente très controversée d’un studio à la côte belge

La vente d’un studio de 50 m2à Westende avec vue sur mer en plein boom immobilier, quoi de plus anodin ? À Jemeppe-sur-Sambre, l’affaire est toutefois devenue le dossier politique de l’année.

Estimé à 150 000 €, le bien hérité par la Commune en 2017 a été vendu 105 000 €. Un montant trop faible aux yeux de la minorité qui a tiré la sonnette d’alarme et tapé sur le clou durant de longs mois, mettant au jour ce qui est désormais surnommé le Westendegate. Point d’orgue de ce dossier : une plainte déposée contre le collège communal par l’opposition et la demande de la démission de Jean-Luc Evrard, échevin des Travaux, réclamée à cor et à cri.

"C’est une erreur mais il n’a, en rien, interféré dans ce dossier."

- Stéphanie Thoron, bourgmestre

Pourquoi ? Car l’homme a des liens de parenté avec l’unique acheteur qui s’est manifesté pour le modeste studio. Un lien qui suscite le doute, d’autant que l’échevin n’est jamais sorti des séances du Collège lorsque le point était délibéré. Conflit d’intérêts ? L’opposition le pense. Pour en avoir le cœur net, elle a saisi les autorités régionales et judiciaires. En conférence de presse, la bourgmestre Stéphanie Thoron a tenu à défendre son échevin : “Lorsque son neveu l’a questionné à propos de la vente du bien, il l’a directement renvoyé vers le Directeur général. C’est leur seul échange à ce sujet. Certes, Jean-Luc aurait dû quitter le collège puisqu’il s’agit de son neveu par alliance. C’est une erreur mais il n’a, en rien, interféré dans ce dossier.”

En octobre, le ministre des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon (PS), a confirmé que la vente du studio avait été exécutée en dehors des clous, tout en épinglant plusieurs manquements dans la procédure. Le socialiste a annulé la délibération du Collège à ce sujet. Il s’est également fendu d’un sérieux rappel à l’ordre. Quant à un possible conflit d’intérêts, c’est à la Justice qu’il revient de se prononcer. Le dossier est toujours entre les mains du procureur du Roi.


Le chiffre :

77 lapins maltraités ont été pris en charge à Andenne par le refuge Le Rêve d’Aby. Ils étaient enfermés dans des conditions “dignes du siècle dernier”, selon les mots de la présidente du refuge gembloutois.


La phrase :

“Le procédé suivi est digne d’un empereur romain, d’un Trump ou d’un Poutine : ceci se passe à Rochefort” Thierry Lavis (UCPR), à propos de l’éviction de la bourgmestre Corine Mullens.


L’image :

 Dany Boon et Kad Merad...On dirait qu’ils partent sans payer.
Dany Boon et Kad Merad...On dirait qu’ils partent sans payer. ©EdA - Florent Marot

Fin juin, Kad Merad et Dany Boon, le célèbre duo de Bienvenue chez les Ch’tis étaient de passage dans le namurois à l’occasion du tournage de “La vie pour de vrai”. Les acteurs sont notamment passés par la Fondry des chiens, à Viroinval, et par la Brasserie François, à Namur. La même semaine, ils ont fait un arrêt à l’hôpital Marie Curie de Londelinsart.


En bref :

Le Verdur annulé

À quelques jours du festival, l’organisation du Verdur (Namur) a annulé l’événement prétextant des conditions météorologiques de nature à mettre à mal son équilibre financier. Dans les jours qui ont suivi, de nombreux acteurs du milieu ont mis en cause une gestion calamiteuse de l’organisateur.

Les Jiv’s pour Meux

Six ans après leur dernière victoire, les Meutis ont gagné les 45e jiv’s.

Scan-car

La Ville de Namur s’est dotée d’un véhicule capable d’effectuer 1 200 contrôles de stationnement par heure.

Mobilisation pour le bâtiment du C&A

La création d’un centre commercial au square Léopold à Namur prévoit la destruction du bâtiment du C&A. Ce dernier, non classé, œuvre de Léon Stynen, est caractéristique du courant brutaliste. À la suite de l’alerte donnée par le doyen de la faculté d’architecture de l’ULB, plusieurs voix se sont fait entendre pour le conserver.

Un échevin de moins

Sambreville, en proie à des difficultés financières, a annoncé se passer de 8,5 temps pleins. Les autorités prévoient de sacrifier un échevinat lors de la prochaine législature.

Bernard Marchal coupable

Bernard Marchal a écopé de 12 ans de prison pour avoir poignardé mortellement son frère le 30 octobre 2019 à Bois-de-Villers.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...