Rétro 2022 en province de Namur : mai

Replongeons-nous dans l’actu de mai 2022: l’œuvre du controversé Jan Fabre " Searching for Utopia " fait débat, le regretté Franco Dragone a rencontré des jeunes du Namurois, le festival des Solidarités déménage, l’extension du piétonnier du centre-ville de Namur dérange et le mal-être à l'administration communale de Jemeppe-sur-Sambre s'exprime.

Florent Marot
Julie Douxfils

L'info : la tortue de Jan Fabre condamnée à 18 mois d’obscurité

Le 3 mai, le collège communal décide de bander l’œuvre Searching for Utopia en réaction à la condamnation de son créateur, Jan Fabre.

Le 29 avril, le verdict tombe pour le plasticien Jan Fabre. L’artiste flamand est condamné par le tribunal d’Anvers à 18 mois de prison assortis de cinq ans de sursis pour des faits de violence, d’attentat à la pudeur et de harcèlement sexuel envers des ex-collaboratrices. L’Anversois est un fleuron de l’art contemporain belge et expose dans le monde entier et… à Namur.

Dans une époque qui vénère tant les symboles, la ville mosane fait face à une contestation bruyante sur les murs de la citadelle et des réseaux sociaux. Une campagne pour le déboulonnage de Searching for Utopia, œuvre de Jan Fabre qui trône sur le promontoire de la citadelle de Namur.

Dans un premier temps, le maïeur Maxime Prévot prône le statu quo et invite à dissocier les actes de l’artiste de son œuvre.

Une position mayorale qui sera révisée par le collège communal quelques jours plus tard. La majorité LE-MR-ECOLO opte pour trois actions "de contextualisation" de Searching for Utopia. D’abord, un panneau explicatif sur l’œuvre. Ensuite, la pose d’un éteignoir sur les luminaires destinés à l’éclairer une fois la nuit tombée. Finalement, la plus discutée, un bandeau noir sur les yeux du cavalier à l’effigie de Jan Fabre.

Un acte probablement illégal, en vertu des droits moraux que conserve l’artiste sur son œuvre. "Selon le code économique, on ne peut pas retrancher ou ajouter un élément à une œuvre sans l’autorisation de l’artiste", précise alors l’avocat spécialisé en propriété intellectuelle, Alain Berenboom, dans nos pages.

À quoi répond le premier homme namurois, Maxime Prévot: "Si Jan Fabre tient à traduire la Ville de Namur en justice, libre à lui de le faire. Mais j’ai l’impression qu’il a plutôt intérêt à faire profil bas. Nous retirerons ce bandeau si une décision émanant d’un tribunal nous oblige à le retirer." Jusqu’ici, Jan Fabre n’a pas entrepris de procédure juridique pour enlever ce bandeau noir. Par contre, des anonymes s’amusent à l’enlever, au point de faire tourner en bourrique les agents communaux. Qui le replacent, quand le temps et leur disponibilité le permettent.


Deuxième info marquante, en Basse-Sambre cette fois : le mal-être du personnel de l'administration communale

Le 12 mai, les syndicats de l’administration communale de Jemeppe-sur-Sambre ont sollicité un soutien du ministre des pouvoirs locaux pour dénoncer plusieurs problèmes.

Les 135 membres du personnel de l’administration communale de Jemeppe-sur-Sambre avaient déjà protesté le 14 mars 2022 contre la gestion quotidienne du directeur général et des représentants politiques.

Leurs griefs ? L’absence d’un directeur des ressources humaines (celui qui était en poste était absent depuis plus d’un an pour raisons médicales) pour remettre de l’ordre dans les services, le manque de personnel, les coupes budgétaires, l’ingérence du politique dans le travail quotidien des agents et le manque de respect du dialogue social.

Deux mois plus tard, après avoir brandi leurs calicots, rien n’avait bougé. Les représentants syndicaux ont pourtant rencontré à plusieurs reprises des représentants politiques jemeppois et le directeur général. Mais ces réunions n’ont abouti à aucun compromis.

C’est donc au ministre wallon des pouvoirs locaux, Christophe Collignon, qu’ils se sont adressés, espérant obtenir un peu de soutien. Comme un dernier recours. Ils ont été reçus et entendus par des membres du cabinet du ministre.  Recruter un directeur général adjoint? Un directeur des ressources humaines? Un manager de crise? Plusieurs pistes ont été mises sur la table. 

À nouveau deux mois plus tard, le 14 juin 2022, la nouvelle tombe enfin : un directeur des ressources humaines a été trouvé. Et ce, après plusieurs appels à candidatures.

Un poste qui était plus que nécessaire au bon fonctionnement journalier de cette administration communale en souffrance. 

Depuis, les tensions semblent être apaisées mais il faudra réanalyser la situation d’ici quelques mois pour voir si son arrivée a réellement résolu tous les problèmes.


Le chiffre : 72 %

À l’issue d’une vaste enquête, il est ressorti en mai dernier que 72 % des commerçants situés dans l’actuel piétonnier du centre-ville de Namur étaient contre l’extension extra-large du périmètre sans voiture.


L'actu du mois de mai en bref :

Les Perce-Neige rénové

Après trois ans de travaux, le centre Les Perce-Neige, à Jambes, a inauguré un tout nouveau bâtiment en faveur des jeunes porteurs d’un handicap dont il s’occupe depuis près de 50 ans.

Franco Dragone quatre mois avant sa mort

Le 19 mai 2022, le Louviérois mondialement connu Franco Dragone était venu évoquer sa success-story auprès de 300 élèves du Namurois. Avec ses spectacles grandioses organisés de Las Vegas à Macao en passant par Namur, il était le maître absolu du divertissement. Une rencontre qui a pris une saveur particulière après son décès inopiné le 30 septembre 2022 au Caire, en Égypte.

Les Solidarités déménagent

Le 20 mai dernier, on apprenait que le festival des Solidarités, prévu les 25, 26 et 27 août 2023, allait peut-être déménager à l’aérodrome de Temploux vu la rénovation du théâtre de verdure. Au final, il aura lieu sur le site du zoning Écolys à Suarlée.

Olaf Mertens s’en va

Après 13 ans comme directeur de l’Institut de la Providence de Champion, Olaf Mertens a annoncé sa démission. Sa personnalité solaire a bouleversé les pratiques de l’établissement. Depuis septembre, il a rejoint l’école belge de Casablanca au Maroc. Une femme est à présent à la direction : Céline Brijs.

Namur en mai attire

Le festival des arts forains n’a pas foiré son retour post-Covid en accueillant 250 000 visiteurs.

Nouvelle cheffe PS à Fosses-la-Ville

Le 9 mai, Marjoline Dubois est devenue à 26 ans cheffe de groupe du PS fossois. Après une crise majeure, le parti s’est ainsi pacifié.

Tué à la gare

Le 11 mai, Steve Berger, un Jemeppois né en 1984, est mort après avoir reçu une dizaine de coups de couteau devant la gare de Moustier le 28 avril. Le meurtrier présumé parle d’un trou noir.

Faux crash, vrai exercice

Le 18 mai, les services de secours de la Basse-Sambre ont organisé un (faux) crash sur la RN 98 à Arsimont. Le but? Mieux se coordonner entre SMUR, pompiers, police et dépanneur pour agir encore plus efficacement lors de vrais accidents.

Sablier réinventé

En plus de déménager au cœur d’Auvelais, l’atelier thérapeutique destiné à des patients souffrant de troubles mentaux, Le Sablier, s’est réinventé. Il transforme, valorise et conditionne des fruits et légumes.


Les phrases que l'on retient :

« Ça nous énerve très très fort parce que ça plombe le moral des commerçants […] On continue d’interpeller le développeur », Stéphanie Scailquin, échevine de l’Urbanisme, à propos du chantier de l’Eldorado qui n’avance pas.

« Je n’aime pas trop qu’on dise qu’on n’a rien fait. Simplement, on n’a pas abouti.» Yves Delforge, bourgmestre de Mettet, en réponse à l’interpellation d’un comité citoyen exaspéré par l’abandon du site de l’ancienne scierie d’Ermeton-sur-Biert depuis 23 ans.


L'image :

L'abbaye de Floreffe
(copyright: Vincent LORENT) 07/05/2022 900 ans abbaye de Floreffe ©Vincent Lorent

L’abbaye de Floreffe a célébré ses 900 ans les 7 et 8 mai. À une année près à cause du Covid, l’abbaye fondée par saint Norbert en 1121 a accueilli ce week-end-là 2 000 visiteurs qui ont assisté à un spectacle familial. Près de 90 comédiens amateurs en costume d’époque ont joué 9 scènes évoquant les 9 siècles d’histoire tout en valorisant l’architecture du lieu.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...