Namur : La finale du tournoi d’éloquence, un bon cru

Quatre étudiants en droit se sont distingués lors de la finale du tournoi d'éloquence (UNamur), dont Louise Greffe qui remporte le premier prix.

Ugo Arquin
 Louise Greffe, étudiante en droit, a remporté le premier prix.
Louise Greffe, étudiante en droit, a remporté le premier prix. ©ÉdA

"Rappelons-nous: Un livre, un stylo, un enfant et un professeur peuvent changer le monde." C’est à partir de cette citation de Malala Yousafzai, militante pakistanaise, que sept étudiants de la faculté de droit (UNamur) ont dû concourir oralement, mardi soir, à la finale du tournoi d’éloquence. Qualifiés parmi les dix-sept inscrits initiaux lors de la première sélection, les finalistes ont chacun rédigé et interprété un discours en lien avec la thématique de l’enfance et de la migration. Le tout en huit minutes chrono face au public et à un jury pluridisciplinaire (membres de la faculté de droit et du barreau de Namur), réunis à l’auditoire D01.