Des magasins avec du matériel pour planter et cultiver du cannabis

Dans l’affaire des magasins Terra Terra, dont celui de Jambes, les avocats de la défense ont demandé pour la plupart l’acquittement en estimant que le matériel pouvait servir à d’autres usages.

Sarah RASUJEW
 Au Terra Terra, on trouvait des tentes de culture, des lampes au sodium, de l’engrais, du terreau, etc.
Au Terra Terra, on trouvait des tentes de culture, des lampes au sodium, de l’engrais, du terreau, etc. ©ÉdA – Florent Marot 

La cour d’appel de Liège a entendu les dernières plaidoiries des avocats dans le dossier Terra Terra, du nom de cette société qui vendait du matériel utilisé pour réaliser des plantations de cannabis dans ses magasins à Jambes, Genval, Marcinelle, Jette et Bruxelles. Lors d’une précédente audience, le parquet fédéral a requis des peines allant de 200 heures de travail à dix ans de prison ferme, 75 000 euros d’amende et une interdiction de commercialité de 5 ans à l’encontre de 16 des 17 prévenus qui doivent répondre d’avoir réalisé de la commercialisation de matériel nécessaire dans les plantations de cannabis dans l’arrondissement judiciaire de Namur, d’avoir participé à une organisation criminelle et d’avoir blanchi de l’argent.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.