CPAS: extension réduite pour raisons financières

Par manque de fonds, le CPAS limitera l’urbanisation du terrain situé derrière son siège. Seule la maison d’accueil des Trieux quittera la rue de Bruxelles pour s’installer à Jambes.

B.L.
 L’urbanisation du terrain jambois est un projet au long cours. Il faudra notamment procéder à la dépollution préalable du site.
L’urbanisation du terrain jambois est un projet au long cours. Il faudra notamment procéder à la dépollution préalable du site. ©ÉdA-Vincent Lorent 

Le CPAS nourrit l’ambition de s’étendre sur un terrain qui jouxte son bâtiment de la rue de Dave et dont il est désormais propriétaire. La volonté est intacte malgré une situation financière catastrophique.