La musique, passeport des sans-papiers

Réduit au silence durant des mois, le groupe Tu étoiles mes Rêves revient au centre Fedasil de Belgrade. Une reprise pleine d’espoir.

Catherine Dethine
 Meseret (à l’avant-plan) offre sa voix aux mélodies métissées de Tu étoiles mes Rêves.
Meseret (à l’avant-plan) offre sa voix aux mélodies métissées de Tu étoiles mes Rêves. ©ÉdA – 60288261818

Pour la quatrième fois depuis la levée des mesures Covid, les bénévoles du Collectif citoyens solidaires ont organisé, à Belgrade, une après-midi autour d’un goûter et de diverses animations. Dans ce centre où 270 personnes réfugiées sont dans l’attente d’une régularisation, les occasions de lâcher un peu la pression sont précieuses. C’est dans ce cadre que le groupe musical Tu étoiles mes Rêves est revenu. Là où il est né voici trois ans. Parmi ses objectifs: donner l’envie de partager avec d’autres musiciens leur culture et leur passion.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.