« Stolen Memory » : un conteneur pour se souvenir de la Shoah à Gembloux

Jusqu’au 23 novembre, l’esplanade de l’hôtel de ville accueille une exposition pas comme les autres sur la mémoire des camps de concentration.

Martin Rousseau
 «Stolen Memory» retrace l’histoire de prisonniers des camps nazis au travers d’images et d’effets personnels confisqués.
«Stolen Memory» retrace l’histoire de prisonniers des camps nazis au travers d’images et d’effets personnels confisqués. ©ÉdA

Il est rouge et bleu, et ne passe pas inaperçu… surtout quand on se promène du côté de l’hôtel de ville un vendredi matin, jour de marché. Ce 4 novembre, les yeux des Gembloutois étaient rivés sur cet étonnant conteneur inauguré au beau milieu du parc d’Épinal. Ce dernier abrite l’exposition "Stolen Memory" ("Mémoire Volée" en français), passée par la France, l’Allemagne et quelques coins de Belgique (dont le parc du Cinquantenaire et le fort de Breendonk).