Houyet: à la recherche d'un wallaby échappé de son enclos

Un habitant de Hour est inquiet pour son wallaby. Le marsupial, semblable à un kangourou de petite taille, a pris la clef des champs jeudi.

P.W.
 Selon son propriétaire, l’animal disparu mesurerait 65 cm.
Selon son propriétaire, l’animal disparu mesurerait 65 cm.

On pensait que cette espèce sautillante de la famille des marsupiaux ne se multipliait qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande. On se trompait. Samedi, le réseau social a diffusé la disparition d’un wallaby. Il s’est échappé de son enclos, entre deux planches, souligne son propriétaire, qui réside à Hour (Houyet) et qui veut rester anonyme. Depuis, il se fait du mauvais sang pour son herbivore exotique, qui se nourrit essentiellement d’herbes, de foins, de racines, d’écorces et de bourgeons, et qui boit peu.

A priori, l’animal, une femelle adulte âgée d’un peu plus d’un an, gambade en toute liberté dans son garde-manger. Et ce ne sera pas simple de l’attraper, car cet agile cachotier, selon son propriétaire, est du genre discret. La nature l’a doté de quelques capacités à bien se cacher dans les bosquets et à s’y confondre. Un individu adulte pèse entre 15 à 25 kg à l’âge adulte et mesure entre 70 et 90 cm. Selon son propriétaire, l’animal disparu ne mesurerait que 65 cm.

Si le wallaby ne mourra pas de faim, survivra-t-il ? Il a un avantage sur un éventuel prédateur tel que le renard carnivore: il court vite. "Beaucoup plus vite qu’un renard", assure son propriétaire. En cas de danger, sa vitesse peut atteindre les… 50 km/h. Ce mini-kangourou peut aussi faire des bonds en se servant de sa longue queue comme balancier.

Mais, si le renard abandonne la course, comment réagiront les sangliers et les paisibles chevreuils apercevant ce mammifère rare sous nos contrées ?

Le wallaby n’est ni farouche ni agressif. Il n’attaque pas l’homme.

Pas si rare que ça. "C’est un animal solitaire, d’ornement, qui a été introduit en Nouvelle-Zélande et que j’ai acheté en France", précise encore le propriétaire.

Utile précision: il n’y a rien d’illégal à détenir dans son jardin un wallaby. Selon l’internaute qui a diffusé l’avis de disparition, celui de Hour est pucé et son propriétaire en ordre de détention.

Si vous voyez un wallaby bondir par-dessus votre clôture, dévorer vos légumes ou flâner à la lisière d’un bois, alertez la police. Celle-ci est prévenue. Quant à son propriétaire, il espère récupérer son animal volage sain et sauf.