Danse sans frontière

Au croisement d’une société des écrans, la néerlandaise Anouk Kruithof a imaginé une œuvre rassembleuse, où dansent frénétiquement des personnes de tous les horizons du monde. Son message : la danse est un langage universel, une « Universal tongue ». Avec la collaboration de 52 chercheurs, l’artiste a entrepris un travail de fouille monumental. Ils se sont perdus dans les méandres d’Internet, de Youtube à Tik-Tok, en passant par Instagram ou encore Viméo et Facebook pour dénicher des images riches et variées.

La Rédaction de L'Avenir
 «Universal tongue», d’Anouk Kruithof
«Universal tongue», d’Anouk Kruithof ©ÉdA – Florent Marot

Dans la salle sombre de l’établissement des Sœurs Notre-Dame, juste derrière le théâtre, s’offre aux visiteurs un spectacle vidéo de 32 heures, à voir au travers de huit écrans, visibles de face ou de dos. "Où qu’on se place dans la salle, on peut apercevoir les images de chacun des écrans", note Sarah, hôtesse.