Namur: le salon Hope tisse encore sa fibre éthique

Au salon Hope, septième édition, on a croisé une mercière écologique, un opérateur téléphonique coopératif ou des agences de placement alternatives.

Samuel Husquin
 Au 53 de la rue des Carmes, Marie et sa collègue Émilie tiennent une «mercerie écologique». Leur fil rouge: les tissus et les laines qui respectent la planète et ses habitants.
Au 53 de la rue des Carmes, Marie et sa collègue Émilie tiennent une «mercerie écologique». Leur fil rouge: les tissus et les laines qui respectent la planète et ses habitants. ©ÉdA – 60233471136

Mobilité douce, coopérative énergétique, producteur de chanvre… Pour sa septième édition, le salon Hope, qui vient de se tenir ce week-end à l’Arsenal de Namur, continue à tisser des liens entre les citoyens et toutes ces initiatives rafraîchissantes qui devraient permettre à la planète de tourner un peu plus rond.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...