Haute-Meuse: le lit du fleuve va accueillir 1 700 enfants

Dès ce lundi et jusqu’à la fin du chômage de la Meuse, ce sera un défilé de classes sur les galets, invitées par le contrat de rivière Haute-Meuse. Le but : pédagogique et écologique.

EMMANUEL WILPUTTE
 Près des îles de Godinne, au programme: l’accueil et la sensibilisation d’enfants, une opération de nettoyage et une grande fête. La nécessité de travaux motive le chômage de la Meuse, mais c’est aussi l’occasion de se le réapproprier.
Près des îles de Godinne, au programme: l’accueil et la sensibilisation d’enfants, une opération de nettoyage et une grande fête. La nécessité de travaux motive le chômage de la Meuse, mais c’est aussi l’occasion de se le réapproprier. ©ÉdA – 60206345272 

Frédéric Mouchet coordonne le contrat de rivière Haute-Meuse. L’une des missions de cette ASBL, essentiellement subsidiée par la Région, mais aussi par la Province et des Communes partenaires: la sensibilisation. À l’environnement, à l’état de nos cours d’eau, des bassins-versants jusqu’au fleuve. La baisse du niveau de la Meuse n’arrive que tous les 5 ans, c’est le moment de surfer sur la curiosité naturelle provoquée par une étrange modification du paysage, brisant l’habituelle vision d’un cours d’eau très canalisé.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.