Article abonné offert

L’escargotière de Warnant, nouveau garde-manger des sangliers : 2 000 € de pertes pour l’exploitant

Des sangliers viennent manger les escargots du producteur de Warnant directement dans ses serres.

Samuel SINTE
 Éric Frolli est confronté depuis ce printemps à des suidés qui viennent se nourrir à l’escargotière de Warnant.
Éric Frolli est confronté depuis ce printemps à des suidés qui viennent se nourrir à l’escargotière de Warnant. ©EdA-Vincent Lorent 

Éric Frolli, exploitant de l’escargotière de Warnant s’est découvert de nouveaux amateurs pour sa production.Des « clients » bien embêtants: « On a l’habitude d’être visités par des sangliers qui viennent retourner les terres en hiver. Mais jusque-là, ils disparaissaient au printemps.Cette année, certains sont restés. Ils sont devenus plus francs et viennent non plus seulement la nuit, mais au matin, ou même en fin de journée.