Envoyer un manager de crise à Dinant?

Les tensions au sein de l’administration s’accentuent (lire par ailleurs). Mais que faire ? En interne, cela semble compliqué vu la pathétique crise politique. Une aide « extérieure » pourrait-elle s’envisager ? Éléments de réponse.

Aurélie Moreau
 Est-il temps pour la majorité d’ouvrir les mains à la LDB pour tenter de stopper la crise?
Est-il temps pour la majorité d’ouvrir les mains à la LDB pour tenter de stopper la crise? ©ÉdA – Florent Marot

Olivier Rubay est attaché de presse du ministre Christophe Collignon (PS), en charge des Pouvoirs locaux. D’après lui, " pas mal de Communes sont dans le même cas de figure . Nous avons eu le cas à Anderlues où il y avait aussi une forme de paralysie au sein du collège. Le souci, c’est que nous, on ne peut pas comme ça, de manière proactive, agir. Il faut un constat clair et précis au niveau de l’administration. Cela peut passer par des obligations. Les Communes sont notamment tenues de remettre chaque année un budget en équilibre. Si cette obligation n’est pas remplie à cause d’une paralysie totale du collège, le ministre peut commencer à prendre des m esures . Et si plus rien ne bouge, il est possible de mettre la Commune en douzième provisoire (NDLR: concept juridique selon lequel, lorsqu’un exercice budgétaire n’est pas voté à temps, la Commune engage des dépenses équivalentes à un douzième du budget prévu l’année précédente) pour payer le salaire du personnel, les primes d’assurances, les taxes et toutes dépenses strictement indispensables au bon fonctionnement du service public."