Namur: il vendait du cannabis pour éponger ses dettes et subvenir aux besoins de sa femme enceinte

Johnny, 24 ans, a comparu vendredi au tribunal correctionnel pour avoir détenu et vendu du cannabis entre avril et juillet 2019.

J.Do
 Le prévenu consommait lui-même du cannabis et revendait ce qu’il avait en plus à des connaissances ou des amis.
Le prévenu consommait lui-même du cannabis et revendait ce qu’il avait en plus à des connaissances ou des amis. ©IMAGEGLOBE 

"Ma compagne est tombée enceinte. Je n’avais pas de job. On avait des dettes. Il fallait trouver un moyen et est arrivé ce qui est arrivé" , a-t-il reconnu à l’audience. Pour ces faits, il a été condamné à 6 mois de prison, 1000 € d’amende (soit 8000 € puisque l’amende est multipliée par les décimes additionnels) et à une confiscation par équivalent de 3250 €, ce qui correspondrait au "chiffre d’affaires" engendré par ses actes illégaux. Aujourd’hui, il fait opposition à cette sanction estimée trop disproportionnée par son avocate. " Monsieur n’est pas un dealer chevronné. Il consommait et achetait un peu plus que ce dont il avait besoin pour le revendre à des connaissances ou des amis. On n’est pas ici dans un trafic de grande ampleur, considère-t-elle. On parle de 250 € par semaine pendant deux mois."