L’éphémère au centre d’un concours de poésie

Le service club Kiwanis Namur Comté a organisé la 26e édition de son grand concours de poésie. Il avait pour thème « L’éphémère ».

Jean-François LAHAUT
 Lison Hensenne (5e à partir de la gauche) a remporté le 26e concours de poésie du Kiwanis Namur Comté.
Lison Hensenne (5e à partir de la gauche) a remporté le 26e concours de poésie du Kiwanis Namur Comté. ©ÉdA

Ringarde la poésie? Has been ? Genre littéraire apprécié par quelques pédants nostalgiques d’une époque révolue? Que nenni! La poésie compte encore aujourd’hui bon nombre de disciples qui lui rendent hommage et la célèbrent, en de nombreuses occasions, dans toute sa diversité. Parmi ceux-ci, les jeunes ne sont certes pas les derniers. Ils sont même parfois d’ardents serviteurs de ce que Guillaume Apollinaire appelait le plus beau des arts: " Celui qui suscite en nous le pouvoir créateur et nous met tout proches de la divinité ".