Philippeville: sous la sciure en feu, des déchets dangereux

L’entrepreneur affirme ne pas être à l’origine de ce dépôt illégal.

Julien Van Espen
 L’incendie a permis de découvrir le stockage illicite d’une diversité de matériaux dangereux.
L’incendie a permis de découvrir le stockage illicite d’une diversité de matériaux dangereux. ©heike114 – stock.adobe.com 

En novembre 2020, un incendie survient dans la région de Philippeville, sur un site utilisé par un entrepreneur de la région pour déposer de la sciure.

À la grande surprise des services de secours, des déchets dangereux sont découverts sous la sciure: du plastique, de la frigolite, des Eternit, du bois imprégné, de l’isolant, etc. Au total, près de 729 mètres cubes étaient entreposés à cet endroit et, suite à l’incendie, l’air est rapidement devenu irrespirable pour le voisinage.

L’entrepreneur et sa société étaient poursuivis ce lundi devant le tribunal correctionnel de Namur pour plusieurs infractions: avoir mélangé des déchets dangereux à d’autres, ne pas avoir géré ces déchets problématiques via une filière appropriée, avoir dissimulé la nature de ces déchets et, vu le volume de déchets, avoir modifié le relief du sol sans permis. Si les déchets ont été enlevés, le substitut Herbay requiert 4000 euros d’amende pour l’entrepreneur et la même chose pour sa société.

Le conseil de la société plaide la suspension du prononcé, celui du prévenu conteste le fait que son client était à l’origine du dépôt des matériaux dangereux et réclame un sursis pour la totalité de l’amende.