Rochefort: la Commune sanctionne le Domaine des Grottes de Han

Le DGH n’a pas attendu l’autorisation de la Commune pour installer des préfabriqués en zone naturelle. La bourgmestre a réagi et a pris une sanction.

Jérôme Noël
 La bourgmestre de Rochefort a envoyé la police au parc animalier de Han-sur-Lesse.
La bourgmestre de Rochefort a envoyé la police au parc animalier de Han-sur-Lesse. ©ÉdA – Florent Marot

Trop, c’est trop. C’est en tout cas le ressenti de la bourgmestre de Rochefort, Corine Mullens, concernant les méthodes du Domaine des Grottes de Han (DGH). Récemment, les responsables du parc ont déposé des conteneurs, ou préfabriqués, sur la plaine de la zone naturelle de la ferme du Dry Hamptay, sans autorisation préalable. Ce qui rappelle, évidemment, le coup de poker gagnant des responsables des Grottes en 2020, qui avaient décidé de délocaliser leur billetterie sur la plaine, en zone naturelle, puis en zone de loisirs. Le tout sans le feu vert communal et en profitant des trois mois offerts par le code du développement territorial dans chaque zone pour des installations provisoires. Une façon de faire qui avait déjà titillé les nerfs communaux et des riverains, menant à une mise en demeure du DGH. Cette fois, la bourgmestre a décidé de marquer le coup: elle a envoyé la police qui a dressé un procès-verbal. "S’il s’agissait d’une installation réellement provisoire, pour une période de trois mois, comme le prévoir le CoDT, nous n’aurions pas pu les obliger à les enlever immédiatement , commente Corine Mullens qui semble excédée par cette situation. Mais ici, nous savions tous qu’il s’agissait de conteneurs (NDLR: des toilettes, un espace de stockage et de repos pour les employés) installés pour toute la saison touristique. Pourquoi en sommes-nous persuadés? Tout simplement parce qu’ils ont rentré, en début d’année, une demande de permis pour l’installation provisoire de ces préfabriqués sur la plaine du Dry Hamptay."