Cap Espérance: le tour des frontières

Marc Vinderick ajoute 2 000 km en plus au compteur de son vélo pour aider l’ASBL Cap Espérance dans son travail. Départ le 3 avril.

La Rédaction de L'Avenir
 Pour la première édition, Marc a eu l’occasion de croiser les enfants et l’équipe de Cap Espérance à leur retour de vacances sur le parking de Montlégia.
Pour la première édition, Marc a eu l’occasion de croiser les enfants et l’équipe de Cap Espérance à leur retour de vacances sur le parking de Montlégia. ©ÉdA – 502006697003

C’est à La Plante (Namur), non loin de la ligne de départ de son 2epériple qu’on retrouve Marc Vinderick. Pour rappel, c’est ce Namurois qui, du 1erau 31 juillet dernier, a décidé d’enfourcher son vélo pour la bonne cause. Sur son journal de bord: 4500 km avalés au profit de Cap Espérance, une ASBL qui vient en aide à des enfants touchés par des maladies lourdes, comme le cancer et les maladies immunitaires. Ce 3 avril, c’est reparti pour deux mois et 6500 km. Au menu: un Tour de France des frontières, suivi de la Belgique.