Namur : en prison pour son allergie à la police

Pour la cinquième fois, il s’en était pris à la police, lors des dernières Fêtes de Wallonie. La fois de trop.

S.M.

Un homme de 35 ans, placé sous mandat d’arrêt depuis les dernières Fêtes de Wallonie, a écopé ce jeudi matin de deux ans de prison ferme devant le tribunal correctionnel de Namur. Pourquoi? Car il s’en est pris à des policiers venus l’interpeller alors qu’il se trouvait au poste médical avancé. En état d’ébriété, il les avait insultés et en avait surtout blessé un au doigt.

"J’étais un peu énervé, je ne me souviens plus bien", expliquait-il lors de l’audience mi-décembre. Deux ans de prison, pour de tels faits, cela peut paraître cher payé. Mais ce trentenaire n’avait plus droit au sursis. De plus, il se trouvait en état de récidive. Il a déjà été condamné en 2008 pour rébellion, en 2019 et 2020 pour rébellion et outrages et, enfin, en mars 2021 à 40 mois de prison dont 20 de prison ferme pour des coups sur un agent.

Le parquet de Namur regrettait que le prévenu, alcoolique et impulsif, n’ait jamais rien mis en place pour se contenir. "Depuis 2008, rien n’a été fait et monsieur affiche un mépris certain pour les forces de l’ordre. Peut-être qu’une peine sévère et ferme lui fera prendre conscience de son comportement et permettra de protéger les policiers et la population", disait le parquet de Namur. Ce dernier a été suivi dans son réquisitoire.