Hepta: une nouvelle brasserie dans le Namurois

Hepta, cela veut dire «7» en grec ancien. C’est aussi le nom porte-bonheur qu’a donné un habitant de Strud (Gesves) à sa brasserie. Et le lieu bouillonne déjà d’idées.

Samuel Husquin

Sans être esclave de son destin, Romuald Arnould attache une grande importance aux signes mais aussi aux chiffres de la vie. Et le sien, à coup sûr, c'est le 7. «Ce chiffre revient toujours dans ma vie», débute cet habitant de Strud, joli patelin aux paysages vallonnés, entre Gesves et Haltinne. «Je suis né un 17 janvier en 1979, dernière année des seventies. Ma bière ambrée fait 7,7% d'alcool et l'IPA, 4,9% (49, c'est quand même le carré de 7…). Et en aménageant la nouvelle pièce pour la salle de brassage, je me suis fait une fracture ouverte du petit doigt. J'étais déçu de voir que le médecin m'avait mis seulement six fils. Il m'a précisé qu'il y en avait un septième sous la peau.» Ouf… Voilà pour le côté gentiment monomaniaque de celui qui a donc fort logiquement baptisé sa nouvelle brasserie «Hepta». Ce qui veut dire «sept» en grec ancien.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...