Secte OKC : viols avec tortures corporelles

Le gourou, Robert Spatz, avait trouvé un prête-nom pour s’installer à Aiseau-Presles, en février 2001. Il y aurait violé une mineure jusqu’en janvier 2003.

J.D.S.

Le procès de la secte OKC, de son gourou, de sa constellation de sociétés et de ses sept coprévenus n’en est qu’aux préliminaires. Hier après-midi, le tribunal correctionnel de Bruxelles a été saisi d’une demande du principal prévenu, via son avocat, Me Quentin Wauters, en vue d’obtenir des audiences en vidéo conférence. En effet, Robert Spatz, 71 ans, réside dans le Sud de l’Espagne où son état de santé est précaire. Il voudrait que le procès puisse commencer mais en restant là-bas…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...