Des Namurois construisent en paille

Étonnant. Une entreprise de Franière propose des bâtiments préfabriqués en ballots de paille.

jnwr
Des Namurois construisent en paille
Construction ©Immostyle

La paille devient un matériau de plus en plus utilisé pour la construction en raison
de ses divers atouts: sain, local, renouvelable et recyclable. Les murs sont composés
d'une armature en bois solide et la paille est comprimée à l'intérieur.

Isolation renforcée

Antoine Bonnert de la société Paille-Tech de Franière détaille cette technique: «Nous réalisation des bâtiments préfabriqués en ballots de paille enduits d'argile. Nous produisons les parois et les planchers. Dans notre hall de Franière, nous mettons un cadre (ossature en bois) autour d'une colonne de ballots de paille bio. La colonne est comprimée à deux tonnes. La terre en copeau ou en poudre est mélangée et elle sert d'enduit. Lorsque les murs sont terminés, nous arrivons avec les éléments préfinis
sur le chantier. Ces cadres structurels respectent bien entendu les normes de constructions actuelles, dont la résistance au feu. La paille compressée est dense.
Et outre son caractère écologique, elle offre une isolation renforcée qui atteint les performances de bâtiments passifs. La maison stocke du carbone, celui contenu
dans les ballots, au lieu d'en produire.»

Matériaux locaux

Le montage sur chantier s'effectue en quelques jours seulement. La maison en paille est aussi solide que le béton, elle n'attire pas insectes et rongeurs contrairement
à une idée reçue, mais elle n'est finalement pas nécessairement meilleur marché. Le prix est celui d'une construction de qualité, environ 1.500 €/m². Tout dépend du niveau de finition. Si elle n'est pas clairement plus économique, quel est son intérêt, alors? C'est d'employer des matériaux locaux bruts inoffensifs pour la santé, sans ajout de produits chimiques. La terre vient de Florennes, la paille de Wallonie. Il n'y a plus de produits cancérigènes ou allergènes. La terre permet une régulation naturelle du taux d'humiditéet atténue les réverbérations acoustiques. L'isolation est l'autre point de cette méthode: elle varie de K12 à K18 selon la taille des fenêtres. Il s'agit d'une bonne alternative pour réduire ses factures de chauffage.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...