Des jeunes ont pu se lancer dans le codage et la conception de robots grâce aux ateliers mis en place à Soignies

Pascal Cools s’est porté bénévole auprès de la Ville pour dispenser ces ateliers gratuitement aux jeunes de 12 à 18 ans.

Florian Ducobu
Les cours de codage feront peut-être naître des vocations.
Les cours de codage feront peut-être naître des vocations. ©D.R.

Qui n’a jamais rêvé de créer son propre robot quand il était plus jeune ? Ce rêve a pu devenir une réalité à Soignies où des jeunes de 12 à 18 ans se sont vus proposer des ateliers de codage au sein de l’espace de coworking de Soignies. Ces séances sont proposées gratuitement par Pascal Cools, conseiller STEAM, grâce à un partenariat passé avec la Ville. Depuis septembre dernier, un groupe d’une petite dizaine d’élèves a ainsi pu commencer à réaliser leur robot. Ils auront d’ailleurs l’occasion de le terminer l’année prochaine. Un second groupe, d’une dizaine d’élèves également, pourra également se lancer dans le codage dès 2023.

Je suis initialement conseiller STEAM. J’anime des sessions de robotique et de découverte de l’industrie agroalimentaire auprès d’élèves. Depuis septembre dernier, je suis également bénévole à Soignies pour dispenser des animations de codage auprès de jeunes. La Ville de Soignies et moi-même avons monté le projet. Cette dernière a dégagé des budgets pour me procurer le matériel électronique nécessaire et me fournir un local de travail. Deux fois par mois, je propose ainsi des ateliers de codage et de programmation pour les 12 à 18 ans”, confie Pascal Cools, conseiller STEAM en charge des formations de codage à Soignies.

Les élèves ont ainsi l’occasion de travailler avec plusieurs dispositifs qui permettent de créer des robots et machines, chacun avançant à son rythme. L’objectif étant de peut-être faire naître des vocations chez les jeunes adolescents. “Nous souhaitons essayer de créer une étincelle et de faire découvrir un monde avec plein de technologie pour, pourquoi pas, en faire une vocation. La Wallonie a créé de nombreux plans de relance pour justement attirer les jeunes dans ces filières qui sont loin d’être complètes. Ces ateliers pourront également contribuer à attirer les plus jeunes afin de devenir dépanneur ou concepteur de robots par exemple”, poursuit Pascal Cools.

Ces ateliers permettent également une nouvelle sorte de loisirs et d’activités extra-scolaire pour les élèves qui ne doivent, en plus, pas dépenser le moindre centime puisque ces ateliers sont totalement gratuits.

Les premiers groupes ont pu commencer leurs séances entre septembre et décembre. 11 participants y avaient alors participé. Pour le premier semestre 2023, un nouveau groupe d’initiation verra le jour. Un second groupe sera constitué des 11 premiers élèves, qui auront l’occasion de terminer la conception de leur robot. Aucun prérequis n’est nécessaire pour pouvoir s’inscrire auprès de la Ville de Soignies. Le calendrier sera prochainement communiqué sur le site de cette dernière.

Les premiers retours positifs permettront sans nul doute de convaincre les derniers indécis. “Les premiers retours sont très positifs. Il faut savoir que les élèves découvrent véritablement un monde. Pour l’instant nous avons fait cinq séances qui ont permis aux jeunes de commencer à construire leur robot. Ils l’ont codé et on apprit à construire le moteur. Ils sont désormais en train de faire les tests. On espère que pour la dernière séance ils pourront atteindre le défi”, conclut Pascal Cools.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...