Le rappeur sonégien Melfiano ressuscite la K7 audio

Il publie aujourd’hui une mixtape célébrant 15 ans de hip-hop.

U.P.
Le rappeur sonégien Melfiano ressuscite la K7 audio

Après le vinyle qui se rappelle à notre bon souvenir depuis une dizaine d’années, c’est un autre support audio qui réalise un retour inattendu: la cassette. Ce format emblématique des années 80-90 a permis à des artistes underground de se faire connaître auprès d’un public plus large grâce au "tape trading" ou aux "mixtapes".

L’avènement du CD, puis de la musique dématérialisée, a eu raison de la cassette. Mais celle-ci a marqué une époque au point qu’aujourd’hui les héritiers des scènes qui ont usés des kilomètres de bandes magnétiques la ressortent de son musée. C’est le cas de Melfiano, rappeur sonégien, qui publie aujourd’hui la "Melftape", une vraie mixtape en format K7, pour célébrer ses 15 ans d’activité dans le hip-hop.

"À la base, je voulais faire un concert pour fêter cet anniversaire, mais avec le Covid et l’arrêt de la culture, c’était trop dur de se projeter! J’avais besoin de résumer ces dernières années histoire de boucler la boucle. Le format K7 était parfait pour matérialiser cette envie et ce concept", explique l’artiste.

Un objet collector

Celui-ci s’est forgé sa réputation dans le milieu à travers de nombreuses mixtapes, soit des compilations de morceaux ou d’extraits de chansons, souvent réarrangées par un DJ. Celles-ci étaient proposées au format digital. Mais finir par en proposer une sur une cassette était une évidence pour Melfiano, qui a toujours cultivé un amour pour les supports musicaux et goodies en tous genres.

La "Melftape" regroupe les meilleurs titres de l’artiste avec des invités comme JeanJass ou James Deano et quelques inédits qui attendaient le moment opportun pour sortir. Les titres ont été mixés par Eskondo, le DJ de Caballero et JeanJass, avec qui Melfiano a plusieurs fois collaboré. "C’est une manière de regarder une dernière fois dans le rétroviseur avant d’attaquer la suite", estime l’artiste.

L'objet, qui sort ce samedi 27 novembre, n'est édité qu'à 100 exemplaires afin de lui conférer un côté collector. Elle est en vente via le label melodiggerz.be. Une fois le stock écoulé, la bande sera disponible au format numérique, sur les plateformes de streaming notamment. Mais ça ne sonnera pas aussi bien que dans un bon vieux ghettoblaster.