Un studio à meubler? A Soignies, c'est possible pour pas cher grâce à la recyclerie

L'Envol, association caritative, vient d'inaugurer sa deuxième recyclerie. Après Ecaussinnes, c'est Soignies qui dispose désormais d'un lieu où la récupération est mise à l'honneur.

Ugo Petropoulos

Ca y est, en septembre, c'est le grans saut!Après avoir brillamment (on l'espère en tout cas) réussi sa rhéto, votre fiston/fifille va prendre son envol et va se préparer à la vie active dans une cité universitaire. Problème: le kot que vous lui avez trouvé n'est pas meublé. Et ceux du domicile ne sont pas adaptés. De nouveaux frais sont à prévoir...

Mais avant d'aller vider votre portefeuille dans un magasin à la façade jaune et bleuepour acquérirdes meubles en kit à durée de vie très limitée, pourquoi ne pas faire un tour à la recyclerie de Soignies, qui a ouvert ses portes il y a deux semaines?

Pour rappel, une recyclerie, c'est un lieu où sont remis en vente des objets dont on ne se sert plus et qui sont destinés au parc à conteneurs. Et ce même s'ils sont encore utilisables. Dans la région du Centre, l'asbl Envol est devenue un acteur de poids dans le domaine de la récup'.

Créée il y a une vingtaine d'années, Envol poursuit trois buts: "La réinsertion professionnelle, la récupération et la remise dans le circuit de vieux meubles et enfin proposer des biens accessibles à tout le monde", énumère Catherine Jottrand, secrétaire de l'asbl.

Depuis sa création, elle permet auxplus démunis de s'équiper en biens tels que des meubles, des ustensiles de cuisine, etc. Elles fonctionne uniquement via des dons et redonne vie aux vieux objets qui lui sont légués. Installée à Ecaussinnes dans une ancienne chapelle attenante à un vieux couvent, Envol a fini par s'y sentir à l'étroit et le destin l'a amenéeà ouvrir une deuxième antenne à Soignies.

S'ouvrir à tous les publics

Après avoir établi des contacts avec l'administration sonégienne et son Bourgmestre, qui se sont montrés emballés par le projet, l'idée a fini par aboutirdans ce local privé situé le long du chemin de la Guelenne et loué à des conditions optimales: le bail est au plus bas et la ville de Soignies prend en charge la première année de location pour permettre au magasin de prendre son...envol.

Si à Ecaussinnes l'antenne fonctionne en complète indépendance, avec un petit subside communal, à Soignies, le magasin travaillera en collaboration avec l'intercommunale Hygea, en charge du ramassage des déchets. Le Repair Café local viendra également y tenir des ateliers.

L'ambition: sauver un maximum d'objets fonctionnels de la casse. Le magasin est d'ailleurs situé à quelques pas du "recyparc" de Soignies. Envol travaille également avec une classe de l'école professionnelle Saint-Gabriel pour ce qui est du relooking de meubles.

Si les magasins sonégiens et écaussinois sontles adresses idéales pour les personnes précaires (les CPAS partenaires y envoient leurs bénéficiaires), Envol ne s'adresse pas qu'à eux: tout le monde est bienvenu. "C'est vraiment tout public, insiste Catherine Jottrand. Nous avons des habitués qui viennent faire un tour chaque semaine. Des collectionneurs, des brocanteurs, des parents qui veulent meubler le kot ou le studio de leur enfant..."

En deux semaines d'existence à Soignies, les dons ont afflué. Les 300 m² de surface sont déjà remplis de tables, buffets, vaisselle, bureau, jouets, mais aussi machines à laver, radiateurs, récipients...Sans oublier un rayon jouets, livres, dvd...ou vinyles à un euro parfois toujours sous blister. "Nous avons eu beaucoup de dons, mais il faut maintenant que les gens viennent acheter, c'est important pour que nous puissions payer nos frais", lance Pol Wuillaume, administrateur-délégué.

Qui rappelle que l'asbl n'est pas soutenue financièrement par les pouvoirs publics, alors que "notre activité fait économiser aux communes et à la région puisque ce que nous récupérons, c'est du traitement de déchets qu'elles ne doivent pas faire. Sans nous, tout ce qu'il y a ici partirait au broyage ou à l'incinération.

Elargir sa "zone de chalandise"

Les deux magasins d'Envol ne s'adressent pas qu'aux Sonégiens ou Ecaussinois loin de là. "D'Ecaussinnes, nous couvrons aussi les communes de Braine-Le-Comte, Seneffe, Manage, La Louvière..." énumère Catherine Jottard. Avec l'antenne sonégienne, Pol Wuillaume aimerait toucher des communes proches tels que Lens, Jurbise, Silly..."Les invitations sont envoyées aux communes pour collaborer".