Une « com com girl » pure souche

Caroline Loré est une Sonégienne pure souche. Elle n’a jamaisquitté sa ville même pour ses études. Et désormais, son métierc’est de mettre au mieux en avant la Cité Saint-Vincent.Elle se charge en effet de la communication de la ville.

Johanne TINCK
Une « com com girl » pure souche
39 fig ©ÉdA

Caroline Loré est une Sonégienne pure souche. Et elle aime sa commune… «Plus jeune, ce n'était pas le cas mais désormais, j'apprécie ma ville qui a bien évolué. Il y a moyen d'y vivre au calme tout en profitant de beaucoup de facilités. Je pense à la présence de plusieurs écoles sur le territoire, à la gare, aux commerces. On peut aussi se détendre grâce à la présence de nombreux clubs sportifs, de la piscine, du centre culturel. Il y a, selon moi, beaucoup de choses qui sont faites pour le confort des familles » Désormais après avoir suivi une formation de journaliste et avoir travaillé en presse écrite puis en tant qu'attachée de presse à la Région et en tant qu'employée à Soignies, la voici chargée de la communication de sa ville. Cela fait, en effet, deux ans que Caroline fait un maximum pour mettre en avant les atouts de la Cité Saint-Vincent. «Les citoyens n'ont pas toujours une belle image de l'administration. Mon rôle est d'établir un contact entre les habitants et la commune et de mettre en avant diverses organisations.» Cet amour pour la communication, elle doit le tenir de ses parents qui lui ont fait découvrir cet univers dès le plus jeune âge. «Mes parents ont créé une radio libre à la fin des années 70. Elle s'appelait l'Office sonégien de radiodiffusion et était installée dans notre cave. C'était l'époque des radios libres. L'aventure a duré plus de 25 ans. J'ai toujours bien aimé la radio », se souvient-elle fièrement.