Inondations dans le centre d’Hautrage: un réseau d’égouts «sous-dimensionné face au nombre d’habitations»

Dimanche, plus de 60 l/m2 d’eau sont tombés sur la région en l’espace de quelques heures. Le réseau d’égouts a été saturé.

M. Da
Inondations dans le centre d’Hautrage: un réseau d’égouts «sous-dimensionné face au nombre d’habitations»
Le centre d’Hautrage ce dimanche soir. ©Deveaux – IPM

Les pompiers de la caserne de Saint-Ghislain ont été au four et au moulin ce dimanche soir à Hautrage. Le centre du village a rapidement été sous eaux aux alentours de 18 h. La pluie a commencé à s’abattre sur la commune vers 16 h, et pas moins de 60 l/m2 sont tombés à certains endroits en l’espace de deux heures.

Les pompiers ont immédiatement été appelés sur place, face au désarroi des habitants complètement pris au dépourvu. «Les pompiers étaient toujours sur place à 20 h 30», précise le bourgmestre de la Ville de Saint-Ghislain, Daniel Olivier.

«Ils ont pris la décision de bloquer la route la plus touchée, la rue Gustave Miroir. Une déviation a été mise en place via la rue de la Couronne. La situation a été très bien gérée par les services. De ce fait, ils ne sont pas restés sur place toute la nuit.»

Au lendemain des intempéries, l’heure est au bilan. «Aujourd’hui, les eaux se sont entièrement retirées du centre d’Hautrage», constate Daniel Olivier. «Quelques maisons ont particulièrement été touchées par des inondations de leur cave. Les pompiers ont aidé pour pomper l’eau. Dès le début des pluies, le service communal a mis à disposition des planches et des sacs de sable pour limiter les dégâts. Ils restent mineurs, même si aucun dégât de ce genre ne fait plaisir.»

Du côté des autorités communales, on essaie de comprendre ce qu’il s’est passé ce dimanche. «Les eaux en provenance de Sirault ont dévalé vers la place d’Hautrage, qui se trouve en bas», explique le bourgmestre. «Nous avons mis en place un bassin d’orage, il y a 17 ans d’ici, et habituellement, il régule de manière efficace la situation. Le fossé s’évacue relativement bien, mais ici, les précipitations étaient vraiment trop fortes.»

Un réseau d’égouts saturé

Pour l’élu, les intempéries ont mis en lumière un problème sur le réseau d’égouttage. «Les égouts n’absorbaient plus rien ce dimanche soir», ajoute Daniel Olivier. «Et le même constat a été tiré pour les champs sur Neufmaison qui ont été gorgés d’eau. Le réseau d’égouts est sous-dimensionné face au nombre d’habitations. On nous parle d’une future crise du logement, qui nous pousse à construire et de l’autre côté, nous n’avons plus assez d’espaces verts lors de fortes pluies.»

D’autant plus que la commune de Saint-Ghislain est de plus en plus prisée dans la région. Une situation difficile à gérer, surtout sur le court terme. Les autorités espèrent une accalmie ce lundi, afin de réguler la situation. Par mesure de précaution, des sacs de sable sont disponibles pour ceux qui le souhaitent à l’administration communale. En attendant, les sinistrés s’occupent de nettoyer leur cave ce lundi matin.