Vincent Lheureux veut progresser

Vincent Lheureux est de retour à Guibertin où il a joué il y a deux saisons. Le jeune homme de 19 ans est avant tout revenu pour progresser.

Vincent Lheureux veut progresser
12658446 ©© EdA

Monté de nation ale 3 en nationale 2 avec la deuxième équipe de Guibertin, Vincent Lheureux a quitté Guibertin pour Baudour : «On parlait de trois entraînements par semaine en nationale 2. Cela devenait lourd en déplacement. J'ai donc préféré me rapprocher de chez moi. Je suis parti à Baudour.» Il y a joué en nationale 1 l'année dernière. Recontacté par Guibertin, pour l'équipe de Ligue B cette fois, le jeune homme n'a pas hésité longtemps. «Ma situation a changé entre-temps. Je suis à l'université à Mons. Je bénéficie du statut de sportif de haut niveau. Cela me donne des possibilités supplémentaires pour les entraînements. Guibertin me donnait l'opportunité de pouvoir m'entraîner cinq fois par semaine. Je participe à tous les entraînements obligatoires et à celui du vendredi, lorsque c'est possible

Le joueur est là pour progresser. «Mon but est effectivement de progresser. Il est clair que si je suis content lorsque j'ai l'occasion de monter sur le terrain. Je joue alors pour apporter quelque chose au groupe et pour gagner ma place. Si je ne joue pas, cela ne pose aucun souci.» Vincent Lheureux a toujours joué au centre : «Lorsque j'ai débuté le volley-ball, on m'a dit, tu es grand, tu joues au centre. J'y suis toujours resté à cette place.» À 19 ans, il est satisfait de son sort : «Les progrès sont évidents. Ils sont dus à plusieurs facteurs : le nombre de séances d'entraînement, la qualité de ces entraînements et à ma volonté de vouloir m'entraîner pour y arriver.» Lendelede a changé d'entraîneur L'équipe guibertine est classée en sixième position, mais à trois points de Humbeek et Achel qui ont disputé un match de plus : « Je pense que nous pouvions un peu mieux, surtout à Humbeek, dans une moindre mesure à Waasland qui est plus fort que nous pour le moment. Certes, on peut toujours mieux faire. Nous sommes satisfaits pour le moment. Nous restons dans le coup. Le championnat est très long », lance notre interlocuteur.

Dimanche, l'équipe guibertine accueillera Lendelede où qui a changé d'entraîneur : «Le changement d'entraîner a provoqué une modification du six de base. Deux joueurs sont passés du banc au terrain. Mais cette équipe garde plus ou moins le même style de jeu. Il n'y a pas beaucoup de différence.» Vincent Lheureux est confiant, «à condition de respecter les consignes du coach et d'éviter de commettre trop d'erreurs, je pense que nous devrions nous imposer. Ce serait vraiment le meilleur scénario possible.» M.Dem.