Le personnel d'Erachem à Tertre a posé 128 questions à la direction

Les délégations syndicales du personnel d'Erachem ont remis, en conseil d'entreprise mercredi matin, une liste de 128 questions à la direction. L'ensemble du personnel d'Erachem entend obtenir tous les éclaircissements quant à l'annonce de la restructuration par la direction de l'entreprise qui devrait toucher 42 des 150 emplois actuels sur le site de Tertre.

"Cela représente 27% de notre personnel", a expliqué Carlo Gentile, délégué syndical CSC à Mons.

"Le conseil d'entreprise de mercredi matin nous a permis de présenter une liste écrite de 128 questions à la direction, rédigées de commun accord par tous les représentants syndicaux. Nous attendons, comme le veut la loi Renault, des réponses écrites pour le 5 novembre".

Dix-huit ouvriers et 24 employés et cadres sont directement concernés par l'annonce de la restructuration.

"La direction annonce des pertes de marchés dans certains secteurs de l'entreprise comme le séchage du manganèse, une perte de tonnage de 50% dans le recyclage du cuivre. On nous parle d'abandon ou de pertes partielles de certaines unités de productions. La concurrence hors-Europe et, surtout de la Chine et des pays émergents est également évoquée, de même que la situation précaire de certains clients stratégiques. Dans nos 128 questions, nous demandons des réponses claires à la direction", a conclu Carlo Gentile.