Dix semaines de travaux intensifs

C'est parti pour les travaux du pont ! Tout un quartier va changer de visage, effaçant encore un peu plus les souvenirs des douanes.

Dix semaines de travaux intensifs
11559826 ©© EdA

Hier, les choses sérieuses ont débuté sur le pont-frontière. Après des années de palabres et d'incertitudes, les riverains ont vu arriver les engins. Le but final est de rehausser de 76 cm ce pont de 1951, propriété de la Communauté Urbaine de Lille. Parallèlement, la Région wallonne va installer un pertuis afin de créer une route portuaire.

Vers 8 h 30, la firme « Lété » de Casteau (Mons) a commencé à abattre les deux maisons, côté belge. Six ouvriers étaient présents, comme l'explique le patron, José Lété : « Nous commençons par enlever toutes les boiseries. Nous procédons au maximum au tri sélectif sur place. Tout ce qui est fait ici ne doit plus l'être à l'entreprise, avant que nous transportons le tout au tri sélectif de Saint-Ghislain. » Spécialisée dans la démolition, l'entreprise a été créée par son père à la fin de la deuxième guerre mondiale : « C'est un chantier difficile, parce qu'une des deux maisons a brûlé et les ouvriers n'osent pas marcher sur le plancher. Cette prudence requiert davantage de temps. En plus, il est difficile d'intervenir avec des engins et la plupart du travail doit se faire manuellement. » D'ici la fin de la semaine, le café et le chancre auront disparu du paysage local, sans faire naître le moindre regret chez les riverains.

Pour ce qui est du pont lui-même, les ouvriers français sont arrivés en début d'après-midi et la circulation automobile a été coupée par des barrières. Le matin, chacun a pu faire son marché tranquillement, des deux côtés du pont !

La passerelle pour les piétons et cyclistes sera installée dès que le passage ne sera plus possible, lorsqu'on commencera à usiner la partie métallique ; ce qui est prévu pour mercredi.

Pas de doute : le chantier a bel et bien commencé ! M-F.Ph.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...