Le RFC Herve veut rempiler en P1

Herve devrait rester en P1 s'il a gain de cause le 10 juin. Un challenge de taille pour le nouvel entraîneur, Benoît Waucomont.

D.L.
Le RFC Herve veut rempiler en P1
9821951 ©© EdA

Victorieux à Saint-Ghislain (0-2) dans le cadre du tour final interprovincial de P1, Montegnée évoluera en promotion la saison prochaine, compte tenu des (plus que probables) disparitions de Mol-Wezel et de Beveren. En cascade, cette montée des Rats engendre le maintien de Herve en première provinciale. « C'est une bonne nouvelle pour le club, assure Benoît Waucomont, le jeune coach qui sera à la tête de l'effectif fromager la saison prochaine, pour sa première expérience en tant que T1 d'une équipe première. La P1 est une belle vitrine pour le club et surtout, c'est quelque chose de très positif pour les joueurs, que ce soit pour ceux qui restent ou pour ceux qui arrivent. Je crois qu'un footballeur aspire à jouer le plus haut possible. » Néanmoins, le recrutement hervien ne s'est pas fait sans mal, Waucomont devant combler les différents départs sans savoir s'il lui fallait des calibres de P1 ou de P2 en guise de renforts. « La campagne de transferts a pris un certain temps, car il n'est pas évident d'attirer des joueurs sans connaître la division dans laquelle on va évoluer. De plus à Herve, on ne veut pas de mercenaires ou de joueurs qui s'amusent à jouer la surenchère. » Et encore moins de joueurs qui ne tiennent pas leur parole. « Plusieurs joueurs nous ont dit qu'ils venaient, mais je reste très méfiant, j'attends d'avoir leurs papiers pour communiquer les noms. »

Mager, T2 hervien

Les arrivées de Sébastien Robertfroid (Richelle), Guillaume Lemaire (Aubel) et Jeremy Delhalle (Richelle, ex CS Welkenraedt) sont officialisées, de même que celles de six jeunes éléments provenant de Verviers, Sprimont et Eupen. Mais cela sera-t-il suffisant pour tenir la dragée haute aux diverses armadas de l'élite provinciale ? « Je sais qu'en P1, le défi à relever est plus important pour moi et pour les joueurs. J'en suis bien conscient, mais je suis quelqu'un qui aime relever les défis ! », affirme l'ex-adjoint de Tony Niro à La Calamine. À Herve, le T2 se nommera Michael Mager, l'ex-joueur de Ferrières et de Stockay connu pour avoir coaché quelques équipes de jeunes et surtout, le MF Pellos Aubel (futsal). En somme, il ne manque plus qu'un pion sur l'échiquier de Benoît Waucomont. « Il nous faut encore un attaquant, après je crois que nous serons parés. On a quelques pistes, et cela devrait se décider bientôt. »

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...