Montegnée monte en promotion Saint-Ghislain Montegnée 0 2

Arbitre : M.Lagaert.

Jules RIGO

Cartons jaunes : Echkaut, Fooa, Crespin, Ehui.

Carton rouge : Rombaut (113e, 2 CJ).

Buts : Anderson (106e, 0-1) & (116e, 0-2).

SAINT-GHISLAIN : Pouponneau, Cheront, Q.Richet (111e Reuze), Ancelin, Lefebvre, Lukamussu, Santucci, Fooa (87e V.Richet), Rombaut, Echkaut (95e Moussa), Salli.

MONTEGNÉE : Shaughnessy, Furness, Wheeldon, Twesigomwe, Crespin, Wignall, Calvo, Martinez (69e Anderson), Victor (101e Kizedioko), Ehui, Williams.

C'est dans la prolongation et grâce à un doublé d'Anderson que Montegnée a gagné définitivement son ticket pour la Promotion. Mais en aurait-il été de même sans le coaching de son entraîneur. Lequel devrait avoir bien en vue dans un coin de son habitation la devise latine « Bis repetita placet ». Le lundi de Pentecôte, à Menin, alors que le score était toujours nul, Hamid Lazaar fit monter Victor au jeu ; quelques minutes plus tard, le jeune Brésilien ouvrait le score ; puis il frappait la transversale peu avant la fin. Ce dimanche, à Tertre, c'est Anderson qui avait endossé le rôle de Joker. Monté au jeu à la 69e, il inscrivait deux buts durant la prolongation. À la 107e, avec l'aide involontaire de l'arrière borain Lefèbvre qui prenait son gardien à contre-pied et, à la 117e, sur une passe de Furness.

« Tout comme Victor, Anderson est un jeune joueur de qualité, expliquait après coup Hamid Lazaar. Et ce dimanche, j'ai eu le même sentiment que mon joker allait marquer. » Deux buts qui tombèrent au terme d'un match âpre durant lequel le football fut souvent absent.

« Cela s'explique, nous confiait au repos José Huygen, manager sportif amaytois et entraîneur montagnard... au XXe siècle. Il y a tout d'abord l'état du terrain sur lequel on ne peut faire rouler le ballon. Ensuite il y a l'équipe locale. Son but est d'empêcher l'adversaire de jouer même si elle doit employer la manière forte. Ils doivent avoir commis une vingtaine de fautes dans le premier quart d'heure. »

« 17 exactement, précisait un de nos confrères. Et 25 dans la demi-heure. Après, je n'ai plus compté... » Aussi n'a-t-on pas vu ce dimanche le Montegnée qui avait séduit le public de Menin il y a sept jours. Mais les gars de Paul Topping ont eu le mérite de ne pas (trop) s'énerver tout en préservant leur but. Pour finalement émerger dans la dernière demi-heure au cours de laquelle ils auraient pu faire la décision par Ehui à deux reprises ou par Wheeldon dont le heading frappait le poteau. Mais il restait une demi-heure de prolongation...

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...