Et si Tertre était déjà en promotion...

Le représentant hennuyer au tour interprovincial est, selon Montegnée, son... futur adversaire, déjà certain d'évoluer l'an prochain en promotion.

Loïc Defoort
Et si Tertre était déjà en promotion...
10006580 ©© EdA

Depuis la fin de la saison en promotion, on sait que cette année footballistique n'est pas celle du Hainaut ! Le pire scénario a en effet été vécu avec les descentes de Beloeil et Pâturages de la dernière série nationale vers l'élite provinciale. Du coup, les différents tours finals dans les séries provinciales enverront un minimum de formations à l'étage supérieur. Dès le départ, dans ces conditions, les choses étaient en effet assez claires : au-delà des trois champions, pas de montant supplémentaire de P2 vers la P1 ; un seul montant supplémentaire de P3 vers la P2 ; et même constat pour les équipes qui voulaient quitter la P4.

Une belle éclaircie

Oui mais voilà, dans le ciel ombragé du foot hennuyer est venue se glisser une belle petite éclaircie. Cette dernière se nomme Saint-Ghislain-Tertre-Hautrage qui, malgré les nombreux avis sceptiques, est en train de réaliser un parcours des plus étonnants. Après Genly-Quévy et Acren, c'est le Racing Jet de Wavre qui est venu s'ajouter, lundi, au tableau de chasse des « Fusionnés ». Et du coup, les choses se précisent pour les hommes de Gino Casamassa qui voit se profiler la promotion. « En théorie, nous devons encore gagner deux matches afin de monter à l'échelon national, explique le correspondant qualifié de Saint-Ghislain-Tertre-Hautrage Rémi Dufour, puisque seul le vainqueur du tour interprovincial devait obtenir le droit de monter. » Méfiance ou certitude ? « Devait » car les choses ont bien changé depuis le tirage au sort de ces play-off. Aujourd'hui, on parle en effet qu'il pourrait y avoir deux, trois, quatre voire même cinq montants supplémentaires en promotion. « Il y a en effet des bruits de couloir de fusions et de disparitions de clubs, confie Rémi Dufour. Mais nous restons méfiants car cela reste des bruits de couloir. Nous étions huit équipes à prétendre à la promotion au début de ce tour interprovincial, nous nous sommes qualifiés parmi les quatre meilleurs. Nous entendons dire que cela sera amplement suffisant ! Pour ma part, je reste très méfiant en me disant qu'il faudra encore battre au minimum les Liégeois de Montegnée dimanche voire même vaincre le gagnant de la rencontre entre les équipes de Opwijk et de Herk-de-Stad le week-end prochain. » La méfiance reste de mise donc du côté de Tertre-Hautrage mais ce n'est pas le cas chez les autres participants de ce tour interprovincial. Ainsi, à Montegnée, lundi soir, après la victoire acquise à Menin, on sautait déjà de joie. « Je suis vraiment content de cette montée en nationale, s'exclamait déjà le président Topping. C'est tout bon pour le foot liégeois. » Pourtant, rien n'est encore très clair du côté de l'Union belge où on s'obstine à affirmer que seul le vainqueur du tour interprovincial accédera à la promotion. Pourtant, deux places supplémentaires semblent être acquises avec « l'inactivité partielle » de Beveren et la disparition de Mol-Wezel. Cela fait donc trois tickets pour... quatre candidats mais d'autres clubs pourraient encore disparaître. « Si la fédération a décidé de continuer à faire jouer les perdants du premier tour afin d'établir un classement comptant huit équipes de potentiels montants, c'est qu'il doit y avoir de gros doutes sur pas mal de clubs », confie le correspondant qualifié tertrois Rémi Dufour.

Pas bête en effet ! En attendant, cette montée quasi assurée de Tertre-Hautrage en promotion permet à nos équipes régionales évoluant plus bas de rêver, encore un peu plus, elles aussi à une montée. « Il est vrai que l'on sent que tous les clubs du Hainaut ont les yeux braqués sur nos performances et sur notre avenir », conclut Claude Bronchart, l'un des membres du comité de Tertre.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...