Ils connaissent leurs adversaires...

Hier, le comité provincial a procédé au tirage au sort des tours finals allant de la P2 à la P4 où il y a beaucoup d'appelés mais où il y aura peu d'élus.

Loïc Defoort

À quoi vont bien pouvoir servir ces tours finals ? C'est la question que beaucoup de dirigeants de clubs se posent ! Il faut dire que, cette saison, la situation est des plus catastrophiques avec la descente de promotion de deux de nos clubs régionaux. La bascule de Beloeil et Pâturages hors des divisions nationales aura engendré un constat bien difficile à digérer pour nos clubs évoluant dans les catégories provinciales.

Tout dépendra de Tertre !

À deux jours du début des différents tours finals, une seule incertitude règne : l'équipe de Tertre-Hautrage, qui a remporté les play-off de P1, sera-t-elle désormais capable de gagner le tour interprovincial pour filer en promotion ? Des résultats de ce club dépendront les systèmes de montées et descentes de la P2 à la P4. Si les « Fusionnés » parviennent à obtenir leur ticket pour la nationale, le vainqueur du tour final de P2 pourra monter en P1, les finalistes du tour final de P3 iront en P2 et les finalistes du tour final de P4 fileront en P3.

Par contre, si Tertre-Hautrage reste au sein de l'élite provinciale, le tour final de P2 ne servira à rien alors que ceux de P3 et de P4 ne verront que leur vainqueur monter à l'étage supérieur. Bref, voilà des prolongations de saison où il y a beaucoup d'appelés - de la P2 à la P4, il y a 60 clubs concernés ! - mais où il risque de n'y avoir que très peu d'élus.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...