Un zéro pointé à éviter

Tandis que Pont-à-Celles joue à nouveau gros, les quatre autres rêvent de profiter de la seconde journée pour débloquer leurs compteurs.

Étienne GILAIN

Le derby de ce dimanche mettra en présence deux clubs en quête de rachat. Beaumont doit, enfin, se lancer tandis que Châtelet doit faire oublier une seconde mi-temps léthargique. Mais les deux formations sont décidées à prendre leurs premiers points. « Nous avons manqué de caractère lors de la journée initiale, relève Fabrice Lekeux, le mentor des Sablières. Les choses ont été mises au point en semaine et un zéro sur six serait malvenu au vu de nos qualités. » La pression est moindre du côté du promu, toujours en phase d'observation. Mais il faudra déjà agir. « Nous voulons corriger nos errements, souligne le chef des Macarons, David Verschueren. Nous savons que nous devons prendre un maximum de points à domicile si nous voulons nous en sortir. Châtelet a, aussi, raté son départ : il y aura de la revanche dans l'air. » Pour cette rencontre, Santoro est blessé d'un côté, Michel Dufour suspendu de l'autre.

Battue à domicile, l'US Solrézienne sera, elle aussi, animée par l'envie de bien faire. À Quévy (battu dimanche à Braine), la répartie devrait être sérieuse. « Mais l'envie sera présente des deux côtés, prévient Michel Errico. Et nous avons toutes les raisons de nous méfier du promu. Néanmoins, nous nous déplacerons pour la gagne. » Iannantuoni et Thys toujours trop courts, Solre ne changera pas un groupe qui a déjà montré de belles choses.

Patience et rush

Les Courcellois ont encore besoin de temps. À Leval (étrillé à Tertre-Hautrage), les Coqs poursuivent leur écolage. « Nous avons d'autres objectifs que la prise de points immédiate, analyse Jimmy Haynes. Nous construisons et nous verrons bien quand notre travail portera ses fruits. Pourtant, nous n'allons pas aller là-bas pour jouer le nul. Ce n'est pas parce que nous avons perdu dimanche qu'il faut tout jeter au feu... » Diallo n'est pas repris, Verardo, capitaine il y a une semaine, n'entre plus dans les plans de Haynes.

Seul vainqueur lors de la première journée, le PAC va aux devants d'un bon test contre Tertre. « Après Solre, c'est un nouveau gros morceau qui s'annonce, lance Olivier Brismez. Chez nous, on doit faire oublier la défaite de l'an passé. » Ce sera sans Fontaine, Hemberg et Baivier mais avec Perfetto.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...