Les 2 Moldaves arrêtés à Saint-Ghislain seront extradés en France

Les deux Moldaves interpellés dans la nuit de samedi à dimanche sur une aire d'autoroute à Saint-Ghislain ont fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

Le mandat a été exécuté par un juge d'instruction de Mons sur demande de son homologue d'Arras, en France. Le camion- frigo à bord duquel se trouvait l'un des suspects, surpris en train de ranger du matériel de siphonnage de mazout, avait été volé en Vendée. L'enquête était toutefois effectuée depuis Arras.

Les deux hommes devraient être extradés dans un délai compris entre 10 et 40 jours, soit entre le 8 janvier et le 8 février. Ils sont soupçonnés d'appartenir à une association criminelle recherchée en France.

Le procureur du roi de Mons se félicite de l'application, faite par la police, des outils d'assistance judiciaire transfrontalière, en l'occurrence le système "Sirène". Celui-ci, qui relie les États membres de l'espace Schengen, permet à un juge d'instruction d'un pays membre de délivrer un mandat d'arrêt exécutoire dans les autres États de l'espace.