Sur les trains, j’écris mon nom !

Pour les uns, c’est un fléau qui défigure tout ce qu’il touche. Pour les autres, une forme spontanée d’art qui fuit les musées pour gagner les espaces publics – et privés!:

J.D.
Sur les trains, j’écris mon nom !
13 ©ÉdA

le tag. Une expression graphique pour le moins controversée. Jusqu’au 9 avril, la bibliothèque communale quiévrainoise vous propose, durant ses heures d’ouverture, de découvrir l’exposition intitulée «Sur les trains j’écris mon nom!». Soit un panorama des graffitis qui «ornent» nos trains depuis des années. On ne sait pas ce qu’en pensent les vaches qui les regardent encore passer. Mais à chacun d’entre nous de se faire une idée…

Les plus consultés depuis 24h