À Quévy, le Chant d’Éole poursuit sa success-story : mariages dans les vignes, concerts et événements d’entreprise seront à la carte

Le domaine viticole construit un nouveau bâtiment, les travaux devraient être terminés dans le courant du mois de mai.

Emeline Berlier
Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique.
Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique. ©D.R.

Le plus grand domaine viticole de Belgique poursuit son développement. Reconnu à l’international pour la qualité de ses cuvées, le Chant d’Éole finalise en effet ses grands chantiers, dont le lancement était intervenu en septembre 2021. Dans le courant du mois de mai 2023, une salle d’événement flambant neuve ouvrira ainsi ses portes. Totalement modulable et polyvalente, elle a vocation à accueillir des événements privés, des concerts ou encore des salons et expositions… Tout en offrant aux participants une vue dégagée sur les vignes.

“Les événements que nous allons produire au cœur des vignes s’inscrivent dans une ligne artistique définie par son ancrage belge et son caractère unique et original”, insiste Hubert Ewbank, CEO du Chant d’Éole. “Notre volonté est d’enchanter, de surprendre notre clientèle par des événements totalement personnalisés et finalement de devenir des créateurs d’émotions.” In fine, trois axes majeurs ont été définis.

Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique.
Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique. ©D.R.

Le premier, intitulé “live”, regroupe les festivals, concerts et autres spectacles. Le second, baptisé “culinary”, mettra l’accent sur la gastronomie. “L’idée sera de promouvoir nos produits bien sûr mais également les produits d’autres vignobles namurois, liégeois, flamands ou étrangers appartenant à des Belges. Des balades gourmandes, des événements en partenariat avec des chefs étoilés seront organisés.” Enfin, le troisième axe misera sur l’expérience. “Le côté artistique sera davantage mis en avant. Ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est que les possibilités sont vastes, les limites très faibles.”

Commencée en 2010, l’histoire du Chant d’Éole s’apparente à une véritable success-story. “On plantait en 2011 et en 2015, on sortait nos premières bouteilles. On s’est rapidement rendu compte que ça plaisait. On en connaît les raisons : notre sol est identique aux sols de Champagne, et est même mieux car ils étaient jusqu’ici vierges de vigne, on a une bonne pente, une très bonne exposition, on a investi dans la technique et le matériel, on a le savoir-faire,.. Et on y met beaucoup d’amour et de passion. ”

Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique.
Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique. ©D.R.

Ajoutons à cela une touche de chauvinisme belge, et on obtient des cuvées qui s’arrachent avant même qu’elles ne soient produites. “On a trois canaux de distribution : les cavistes, le réseau événementiel (horeca, mariages, entreprises,…) et les particuliers comme la famille, les amis, la clientèle. Mais il faut être inscrit sur une liste pour espérer obtenir des bouteilles. Sans inscription, c’est impossible.” Il faut désormais attendre octobre 2027 pour profiter d’une salve de bouteilles.

“On est victime de notre succès ! Mais on continue notre expansion puisqu’en avril 2023, on atteindra les 52 hectares de vignes plantées. À l’horizon 2028, le domaine entend mettre sur le marché près de 500 000 bouteilles. “Notre développement va permettre d’attirer un public qui ne franchirait pas nos portes traditionnellement. Permettre à chacun de découvrir le domaine, comme ils le feraient en Champagne, en Bourgogne ou à Bordeaux, c’est une ambition que l’on assume. On croit très fort en l’œnotourisme.”

Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique.
Le chant domaine est désormais le plus grand domaine viticole de Belgique. ©D.R.

Et de poursuivre : “On mise en tout cas énormément sur le savoir-faire belge et on continue comme ça à l’avenir. L’entraide est importante et je trouve primordial, en tant que patron d’entreprise, de soutenir le tissu économique belge autant que possible. D’où le choix de travailler avec des producteurs, entrepreneurs, artisans belges.” De tissu économique, il est encore question puisque le Chant d’Éole s’apprête à recruter différents profils.

À soir un directeur opérationnel, un directeur financier, un commercial, un responsable boutique, un comptable RH et administratif, ainsi que des étudiants. Un plus pour la région, dont les indicateurs socio-économiques ne sont pas forcément au beau fixe.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...