Quévy: de nouveaux bâtiments pour le Chant d’Éole et une production multipliée

Aujourd’hui, la demande est telle qu’il est impossible de la satisfaire.

Quévy: de nouveaux bâtiments pour le Chant d’Éole et une production multipliée

Après deux années rendues compliquées par la crise sanitaire et la suppression des événements, le Chant d’Éole entend aller de l’avant. D’importants projets – aux investissements colossaux – s’apprêtent en effet à voir le jour sur le domaine viticole, situé sur l’entité de Quévy. Objectifs, se diversifier mais surtout, répondre à une demande toujours croissante en revoyant à la hausse la production. À l’horizon 2028, ce ne sont pas moins de 500 000 bouteilles qui seront mises sur le marché.

"C’est un problème de luxe mais nous ne parvenons pas à satisfaire la totalité de notre clientèle", confirme Hubert Ewbank, CEO du Chant d’Éole. "Ces dernières années, nous avons planté quatre hectares supplémentaires, l’an dernier dix et cette année, nous en planterons à nouveau dix au mois d’avril. Nous allons ainsi devenir le plus grand vignoble de Belgique. " Aujourd’hui, la production annuelle du domaine est de 150 000 bouteilles grâce aux 270 000 pieds de vigne plantés sur 30 hectares.

Mais l’extension du domaine ne se limitera pas aux vignes. De nouveaux bâtiments sont actuellement en construction depuis le mois de septembre dernier. " Nous atteignons nos limites en matière d’espaces dédiés au vieillissement de nos cuves, d’autant que nous venons de lancer un vieillissement en barique de bois en collaboration avec Barwal et que celui-ci nécessite 60 mois de repos. Notre nouvelle cave est creusée à sept mètres de profondeur et est idéale au niveau de la stabilité de température." In fine, 1,5 million de bouteilles pourront être stockées.

D’autres aménagements sont prévus et permettront aux équipes de bénéficier de salles tout confort. Une nouvelle cuverie est prévue, de même que deux nouvelles salles de séminaires et qu’une nouvelle salle d’événement et de spectacles pour l’accueil de représentations théâtrales, de concerts ou d’exposition. Des rooftop seront aménagés pour profiter d’une vue dégagée sur le vignoble et un nouveau parking de 500 places verra le jour.

Par ailleurs, cette année 2022 pourrait bien être placé sous le signe de la reprise, en matière d’événements. Le Chant d’Éole ouvrira à nouveau son restaurant éphémère. "Ca avait extrêmement bien fonctionné en 2021 puisque nous avions accueilli sur le domaine près de 20 000 visiteurs", ajoute encore Hubert Ewbank. Un chapiteau de bois accueillera les gastronomes désireux de déguster des produits 100% belges.

"L’investissement complet représente un budget de 12 millions d’euros. C’est très important mais nous le concevons comme un investissement générationnel au bénéfice du domaine. Nous savons que nous bénéficions encore d’une marge de progression pour faire connaitre nos produits." Et ce même si réputation des cuvées produites par le Chant d’Éole est désormais internationale.