Une nouvelle crèche de 28 places ouvrira ses portes à Quaregnon

Le dossier de la commune a été retenu par la Région wallonne dans le cadre du plan Cigogne.

Emeline Berlier
CRECHE FRAMERIE
Les places d'accueil sont trop rares dans la région. Le projet de Quaregnon apparait donc comme une très bonne nouvelle pour les parents.

C’est une nouvelle qui ravit la commune et qui devrait rassurer quelque peu les parents, souvent bien démunis lorsqu’il s’agit de trouver une place d’accueil pour leur petit bout. En Wallonie en effet, l’offre d’accueil est bien inférieure à la demande. Conséquence, les futurs parents doivent multiplier les appels et visites, étendre leur zone de recherche et s’inscrire sur plusieurs listes d’attente pour espérer obtenir une place en crèche.

À Quaregnon, 28 nouvelles places seront prochainement ouvertes. La commune boraine avait en effet soumis un dossier de candidature à la Région wallonne dans le cadre du plan Cigogne 2021-2026 et ce dernier a été retenu. “Nous sommes évidemment très satisfaits, c’est un plus pour la commune et les parents”, souligne Damien Jeunart (PS), bourgmestre de Quaregnon. “La commune sera porteuse de projet pour l’aménagement du bâtiment mais c’est l’intercommunale Irsia qui assurera la gestion des lieux car elle a l’expérience requise.”

Le coût du projet devrait s’élever à près d’1,3 million d’euros, subsidié à hauteur de 80 %. La commune avait bon espoir d’être retenue dans le cadre de cet appel à projet. Elle était en effet considérée comme prioritaire, du fait qu’elle présente un faible taux d’emploi des femmes, un taux élevé de ménages monoparentaux et une faible couverture pour l’accueil de la petite enfance. “On va désormais pouvoir avancer plus concrètement.”

Sur le site de l’ancienne école du Bas Flénu

C’est au niveau de l’implantation de l’école du Bas Flénu que cette nouvelle crèche ouvrira ses portes. La commune dispose en effet d’un bâtiment vidé et destiné à la démolition du fait de problèmes de stabilité. La commune entendant profiter de la présence de la petite école de quartier offrant du prégardiennat, de l’enseignement maternel et primaire, pour dynamiser encore davantage les lieux mais c’était sans compter sur la fermeture de l’implantation en septembre dernier.

Quatre élèves étaient en effet manquants en section maternelle et quatre l’étaient en section primaire. La Fédération Wallonie-Bruxelles avait de ce fait ordonner la fermeture de l’établissement. “Ce projet de crèche, c’est une occasion pour nous de faire revivre ce site et, pourquoi pas, d’espérer la réouverture de l’établissement d’ici quelques années, lorsque les enfants de la crèche seront en âge d’aller à l’école. Cette fermeture s’est apparentée à une claque pour nous mais on se dit qu’il faut parfois tomber pour mieux se relever.”

À ce stade, impossible cependant de se prononcer sur d’éventuels délais et donc sur une date d’ouverture de la future crèche, les résultats de l’appel à projets venant à peine d’être annoncés.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...