LBG Bakeries: le second site de l’ex-Bon Grain à Morlanwelz repris par La Lorraine

Le tribunal de commerce de Charleroi a entériné mercredi la reprise du site de «Morlanwelz 2» de l’ex-Bon Grain par la société La Lorraine, déjà repreneur du site numéro un également situé à Morlanwelz. 14 travailleurs sont concernés pas la reprise.

Près de trois semaines après la reprise du premier site de l’ex-Bon Grain, entreprise qui a déposé son bilan à la fin décembre dernier, par «La Lorraine Bakery Group», le tribunal de commerce de Charleroi a entériné mercredi la reprise par le même groupe du site «Morlanwelz 2» du Bon Grain.

«La reprise de ce second site spécialisé dans la production de sandwiches implique l’engagement de 14 travailleurs qui seront choisis dans le courant de cette semaine», a indiqué Philippe Bertleff du Setca-Centre. «Nous devons toutefois garder une forme de pression concernant le terrain sur lequel est implanté l’entreprise Morlanwelz 2: ces terrains appartiennent à la société Distriplat de Diest, qui a déposé son bilan en décembre dernier mais ne veut toutefois pas céder ses terrains à La Lorraine. Distriplat a un droit de superficie jusqu’en 2022. Nous savons que des terrains tout proches appartiennent à l’intercommunale Idea et à la Région wallonne qui pourraient être une solution alternative si des problèmes de superficie se posaient après 2022.»

Le Setca s’est dit satisfait de la reprise de l’ex-Bon Grain en deux temps par La Lorraine. «65 travailleurs ont été repris sur le premier site en fin décembre dernier et 14 sont concernés par le second site», a poursuivi Philippe Bertelff. «Et nous pensons que d’autres engagements pourraient encore venir dans le futur.»

Le Bon Grain comptait 213 travailleurs au moment de son dépôt de bilan fin 2015.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.