Accident de train à Morlanwelz: la SNCB dément un "Buizingen II"

Selon une information de Trends-Tendance parue jeudi sur son site internet, on aurait évité une importante catastrophe ferroviaire lors de l'accident du 25 janvier au passage à niveau des Hayettes sur la ligne 108 à Morlanwelz. La SNCB dément.

Accident de train à Morlanwelz: la SNCB dément un "Buizingen II"
Buizingen ©Belga

Une Peugeot avait été emboutie par un train venant de Louvain-la-Neuve vers 07h30 alors que le passage à niveau des Hayettes à Morlanwelz était resté ouvert. La conductrice avait pu sortir de son véhicule, presque indemne, mais la voiture avait été percutée une deuxième fois par un train venant de Binche.

Selon Trends-Tendance, c'est "cette Peugeot 'providentielle'" qui aurait évité un choc frontal à 90 km/h, les deux voies n'en formant plus qu'une sur une partie du tronçon de la ligne.

Cependant, la collision frontale entre les deux trains n'aurait pas pu se produire, a indiqué jeudi le porte-parole de la SNCB.

"Nous démentons complètement. La ligne 108 est à double voie à hauteur du passage à niveau et devient à voie unique quelque 450 m plus loin vers Binche. Le conducteur du train de Louvain-La-Neuve a vu qu'il allait brûler un feu rouge et a freiné".

Les barrières du passage à niveau étaient encore levées pour une raison que l'enquête doit éclaircir.

"Le train a embouti la voiture et l'a traînée plus loin sur la voie 2. Mais, dans tous les cas, nous confirmons que le premier train, même sans le choc avec la voiture, se serait arrêté sur sa voie avant l'arrivée de celui venant de Binche qui circulait sur la voie 2", ajoute le porte-parole.

Infrabel a confirmé pour sa part que l'enquête était toujours en cours.

Belga

Les plus consultés depuis 24h