Requiem pour un homme seul

Étude fouillée, cette analyse de Le Samouraï permet à chacun d'entrer dans l'univers d'un film. Elle apprend à regarder mieux une séquence, un plan, une attitude, un éclairage, un objet. C'est un livre révélateur grâce auquel les indices parsemés par le cinéaste prennent sens, puisque «le détail n'est jamais innocent chez Melville ».

Ainsi on comprend le parallèle fait entre la solitude du tueur incarné par Delon et la cage avec oiseau de son appartement. On perçoit la mentalité des protagonistes à travers les décors qu'ils habitent.

Les productions du cinéaste sont remises en perspective de l'histoire du cinéma, notamment américain.

Elles témoignent que le réalisateur a «reproduit les signes emblématiques du changement d'une société ».

«Requiem pour un homme seul. Le Samouraï de Melville», éd. Marées de la nuit, Morlanwelz, 120 p.