Essor : le press qui change tout

Boom 87 Fleurus 56 21-14, 18-23, 22-8, 26-11 BOOM : Deroover 4, Ojomoh 14, Tshiams 3, Hartshorne 4, Foucart 10, Jonniaux 19, Lasisi 5, Dhaens 17, Brusselman 1, Vermeulen 10.

CEP : L. Bearzotti 1, Roelandts 6, Vanesse 8, Vandeneynde 16, Poulain, Bastien 2, Marion 3, Penninck 3, Muric 11, Ilongo 6.

Le score parle de lui-même. Pourtant, il serait excessif de parler de rencontre à sens unique, puisque les visiteurs ont tenu tête au leader durant toute la première mi-temps. À vrai dire, le stress a rapidement surgi. On jouait à peine depuis 150 secondes quand Penninck écopait déjà d'une deuxième faute ressemblant fort à de la compensation. Le CEP pliait (21-12) mais ne rompait pas, grâce au bon boulot des deux autres intérieurs, Tim Vandeneynde et Sead Muric. Chris Ilongo se mettait également en évidence et les Bernardins revenaient à hauteur des hôtes de maison (37-37), juste avant le repos. La reprise, par contre, sera catastrophique. L'agressivité, qui leur avait permis de résister (sauf au rebond), s'étiolait alors que les Kangoeroes ne loupaient plus rien. Pour ne rien arranger, les shooteurs ne parvenaient pas à sortir la tête hors de l'eau. Rien que pour le troisième quart-temps, on enregistrait du 2 sur 14 au tir et 4 lancers sur 10. À la demi-heure, la victoire avait choisi son camp et les dix dernières minutes n'y changeront rien, Boom évoluant en confiance. À noter qu'Andrea Michielin n'a pas joué. Le meneur s'est bloqué le dos à l'échauffement, sur un geste anodin. Quand rien ne va... Dom.A.

Carnières 64

Essor 77 Q.T. : 12-15, 16-11, 16-31, 20-20 Carnières : (11/20 l.f., 19/46 2 pts, 5/17 3 pts, 39 rbs, 17 f.), Van Dam 9, Gevaert 0, Neskens 10, Pourtoit 12, Bauwens 9, Pirlot 4, De Campos 15, Tshimuanga 5 Essor : (14/19 l.f., 24/49 2 pts, 5/27 3 pts, 36 rbs, 19 f.), Manzanza 2, Bastianini 4, Souveryns 19, Moray 14, Lena 6, Hulsen 12, Bearzotti 0, Sperolini 1, Kalut 6, Iarochevitch 13 De la première mi-temps, on ne retiendra que peu de chose, si ce n'est qu'elle fut l'une des plus mauvaises depuis le début de saison, que Iarochevitch s'est retrouvé en problème de fautes dès la 14e (20-18) et que sur le buzzer de la mi-temps, Kalut se reblesse sérieusement à la voûte plantaire (on craint une aponévrose). Pour le reste, aucune équipe ne se montre capable de hausser son niveau, par conséquent, on joue par à-coups, 8-2 (3e), 10-15 (9e) puis 20-15 (12'30), 21-26 (16e) et 28-26 au repos.

Le spectacle ne pouvait pas être pire à la reprise et le derby se décanta d'un seul coup. Un press très haut de la part des Carolos qui fit perdre son basket, et quatre ballons consécutifs, à Carnières. De 40-40, on passa à 40-49 et même 40-54 en l'espace de 2'20. Souveryns, inexistant en première période, retrouva toute sa verve (17 pts en 2e mi-temps) alors Moray fut dans tous les bons coups, 44-57 (30e). KO, les Centraux ne reviendront plus, tout au plus se rapprocheront-ils encore à dix unités mais là encore, Souveryns calma tout le monde et les Essoriens d'engranger une première victoire (la 6e de la saison) pour cette année 2011.F.Po.

Les plus consultés depuis 24h