Le procès de Logan Hannecart, accusé de meurtre et de vol, s'ouvre aujourd'hui

Les jurés vont être tirés au sort.

Belga
Le corps de Casimiro Da Rocha Barbosa, un Portugais venu travailler en Belgique, avait été découvert dans son appartement le 9 août 2020, à Jemappes.
Le corps de Casimiro Da Rocha Barbosa, un Portugais venu travailler en Belgique, avait été découvert dans son appartement le 9 août 2020, à Jemappes. ©E.Berlier

Le procès de Logan Hannecart, 22 ans, accusé d'un meurtre et d'un vol, débute ce jeudi devant la cour d'assises du Hainaut avec le tirage au sort des jurés, dès 14h00.

Le jeune homme est accusé d'avoir tué, à coups de couteau Casimiro Da Rocha Barbosa, un Portugais venu travailler en Belgique, le 9 août 2020, dans l'appartement de la victime, rue Vieille Haine à Jemappes. Une prévention de vol est également retenue.

Le corps sans vie de la victime a été retrouvé vers 15h00, mais il ressort de l'enquête que les faits ont eu lieu durant la nuit. Peu avant 2h00, un voisin avait été réveillé par le bruit d'un moteur dans la cour. Il s'était levé et avait surpris un inconnu, derrière le volant de la voiture de Casimiro, en train de forcer le portail d'entrée, que l'on ouvre avec un code que seuls les locataires connaissent.

Le corps de Casimiro Da Rocha Barbosa, un Portugais venu travailler en Belgique, avait été découvert dans son appartement le 9 août 2020, à Jemappes.
Le corps de Casimiro Da Rocha Barbosa, un Portugais venu travailler en Belgique, avait été découvert dans son appartement le 9 août 2020, à Jemappes. ©E.Berlier

L'inconnu s'est présenté comme un ami de Casimiro, déclarant qu'il lui a prêté son auto, oubliant de lui donner le code d'accès du portail. L'individu portait une tenue de travail fluorescente de chez Proximus, trop grande pour lui. Or, la victime travaillait en sous-traitance pour Proximus.

Interrogé par la police, Logan Hannecart déclare avoir tenté de joindre Casimiro, sans succès. Il est remis en liberté après son audition. Logan Hannecart a été arrêté le 18 août 2020 à Namur. L'enquête révèle qu'il est entré en contact avec ses proches juste après les faits, à qui il a confié qu'il avait tué un homme. Il a même fait une vidéo de la scène de crime. Le procès, qui débute lundi prochain, est prévu pour une petite semaine.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...