Mons : 6 mois de prison ferme pour avoir menacé son voisin avec un pistolet

Passionné par les armes, le prévenu en conserve plusieurs qu’il achète sur des brocantes ou qu’il reçoit en cadeau afin de décorer son intérieur.

Margaux Piron
AUDIENCE TRIBUNAL CORRECTIONNEL
©BRUNO DEHENEFFE

William (prénom d’emprunt) a écopé de six mois de prison ferme pour une prévention de menace. Le 7 avril 2021, l’homme de 51 ans avait pointé une arme qu’il possédait sans aucune autorisation vers son voisin.

”J’ai effectivement pris un pistolet datant de la guerre 40-45 afin de faire peur à mon voisin. Depuis quelque temps, il encombrait l’entrée de l’immeuble situé à Mons avec une poussette pour enfants”, s’était expliqué le prévenu. “Au préalable, mon voisin a proféré des menaces et il était muni d’une batte de baseball. Mon but premier était de me protéger”.

Passionné par les armes, le prévenu en conserve plusieurs qu’il achète sur des brocantes ou qu’il reçoit en cadeau. Par ailleurs, il ignorait que de telles armes devaient faire l’objet d’une autorisation.

Bien que William ait voulu faire justice lui-même et vu ses antécédents plutôt conséquents le tribunal correctionnel de Mons a considéré la prévention établie.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...