Mars n'est pas épargné par la crise énergétique: la facture gonfle de 435 000 euros

Aucune mesure drastique n'a été prise à ce stade. Cela pourrait cependant être nécessaire si la crise persiste.

Emeline Berlier
Mars n'est pas épargné par la crise énergétique: la facture gonfle de 435 000 euros

Les crises se succèdent et n’épargnent personne. Après une lutte acharnée contre le coronavirus et l’instauration de mesures de prévention comprenant, notamment, des fermetures et l’instauration de jauges de fréquentation, le secteur culturel fait face à des coûts énergétiques faramineux, mettant parfois en péril le maintien des activités. Les factures s’accumulent et les montants grimpent en effet en flèche.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.