Le Bozza Festival veut mélanger les genres et les publics au château d'Havré

Musique, théâtre et danse au menu de ce nouveau venu dans la sphère des festivals.

U.P.
Le Bozza Festival veut mélanger les genres et les publics au château d'Havré

En italien, "bozza" signifie "ébauche". Dans la région de Mons, ce sera désormais le nom d'un festival, le Bozza Festival qui se déroulera pour la première fois dans le cadre enchanteur du château d'Havré. Ebauche, car il s'agit de la première édition de ce festival imaginé par la compagnie de théâtre Barbiana, qui se lance ainsi dans la création d'événements.

"Nous sommes une compagnie de théâtre-action qui existe depuis plus de 20 ans et nous avons obtenu un subside de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour pouvoir organiser un événement pluridisciplinaire", explique Bilal Covino, membre de la compagnie et organisateur. Le Bozza festival proposera donc de la danse, du théâtre, de la musique, et bien plus encore. "Il y aura aussi une partie cinématographique qui permettra de conceptualiser le lieu."

Le cadre du chateau d'Havré tombait sous le sens pour organiser un tel événement, qui ne suit pas vraiment une thématique, si ce n'est la mixité. "Nous voulons mélanger les publics et les disciplines. L'idée est par exemple d'attirer les jeunes vers le théâtre en proposant également de la musique, ou des personnes plus âgées qui vont surtout au théâtre vers d'autres scènes. Nous voulons créer un croisement entre les générations."

À une époque où les festivals se sont plutôt spécialisés, singulièrement en musique, débouler avec un événement multidisciplinaire peut être une gageure. "C'est vrai que c'est dur à vendre, d'autant que c'est quelque chose d'inédit à Mons-Borinage. Hormis Esperanzah, les festivals ont tendance à se concentrer sur une discipline, mais c'est un challenge qui vaut la peine d'être relevé!" Le festival investira l'ensemble du site du château, avec deux scènes dans la cour et des activités organisées dans la salle de réception. "Nous voulons imprégner les lieux qu'on puisse toucher à tout et montrer que la culture appartient à tout le monde, ouvrier, bourgeois, retraité..."

Le festival s'ouvrira ce vendredi 19 août par une soirée techno, le Castle Open Air, organisé en collaboration avec l'asbl Sub:version. Samedi et dimanche, place aux autres disciplines avec une part belle faite aux artistes locaux. 40 artistes se produiront au cours de ce weekend, la programmation est à découvrir sur la page Facebook de l'événement. Des tickets combis ou à la journée sont disponibles.